TEDDY

Loup y es-tu?

Teddy et sa copine Rebecca ont des projets d'avenir -mais le loup rôde (©The Jokers Distribution).
Teddy et sa copine Rebecca ont des projets d'avenir -mais le loup rôde (©The Jokers Distribution).

Un petit film français qui sent  bon le terroir mais mélange humour et suspense sur le thème du loup-garou: c'est l'étonnant TEDDY, qui sort sur les écrans ce 30 juin, un an après avoir été choisi en sélection officielle mais virtuelle du Festival de Cannes 2020, annulé pour cause de pandémie.

L'histoire se déroule dans un village des Pyrénées, où des brebis sont régulièrement tuées par ce que l'on pense être un loup. Les paysans et villageois organisent des battues et prennent leurs précautions, mais n'arrivent pas à capturer la bête.

Un peu simplet, un peu rebelle

Teddy, 19 ans, un brave garçon un peu simplet et un peu rebelle, n'est pas très apprécié dans le village, notamment à la mairie et à la gendarmerie. Mais ce n'est pas un délinquant, il travaille dans un salon de massage, vit chez son oncle adoptif –qui, lui non plus, n'a pas inventé le rayon laser– et a des projets d'avenir avec sa fiancée Rebecca, qui révise son bac.

Un soir de pleine lune, Teddy est griffé (ou mordu) dans le dos, en pleine forêt, par une bête inconnue. Dans les semaines qui suivent, d'étranges symptômes physiques l'inquiètent. Et l'amènent à se poser des questions: loup-garou ou pas loup-garou?...

Deuxième long-métrage

TEDDY est le deuxième long-métrage réalisé par les jumeaux Ludovic et Zoran Boukherma, 31 ans. Leur premier, WILLY 1ER (2017), co-réalisé avec Marielle Gautier et Hugo P. Thomas, comme eux diplômés de l'École de la Cité (l'école de cinéma lancée par Luc Besson en septembre 2012), racontait l'histoire d'un quinquagénaire bedonnant, analphabète à l'âge mental d'un ado de 13 ans, qui quittait le domicile de ses parents agriculteurs après la mort de son frère jumeau.

Acteurs non-professionnels

À l'époque les critiques avaient évoqué les films de Bruno Dumont (L'HUMANITÉ, MA LOUTE, JEANNE) pour décrire le style cinématographique des jeunes réalisateurs.

Dans TEDDY, on retrouve cette volonté de naturalisme, d'apparente simplicité et de recours à des acteurs non-professionnels, dans un contexte local (le Lot-et-Garonne, où les deux ont passé leur enfance avant de "monter à Paris"). "On voulait inscrire le film dans un contexte très réaliste", explique Zoran Boukherma. "En France, on sait que la question du loup fait débat dans les montagnes entre les éleveurs et ceux qui veulent protéger l’environnement. Pour certains, c’est la bête à abattre, pour les autres, c’est l’animal à réintroduire".

Drôle, bizarre, angoissant

Sur cette trame réaliste, ils ont imaginé une histoire à suspense pour faire un film à la fois drôle, bizarre et angoissant (dans cet ordre). Les scènes sont parfois décalées, les dialogues cocasses, les personnages déjantés –souvent au quotient intellectuel à deux chiffres.

Aux côtés de non-professionnels, les deux réalisateurs ont quand même fait appel à de vrais comédiens, comme Noémie Lvovsky qui joue la patronne un rien nymphomane de Teddy au salon de massage, et surtout le jeune Anthony Bajon, 27 ans, dans le rôle principal. Révélé dans LA PRIÈRE de Cédric Kahn en 2018, il est pratiquement de toutes les scènes et porte sur ses épaules ce film original et sympathique –on ne crie pas au génie mais pas de quoi crier au loup.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

"Arrivez avec vos soucis, laissez-les à la sortie" (le slogan du salon de massage tenu par Noémie Lvovsky).

 

Teddy

(France, 1h28)

Réalisation: Ludovic et Zoran Boukherma

Avec Anthony Bajon, Christine Gautier, Ludovic Torrent

(Sortie le 30 juin 2021)


Retrouvez cet article, ainsi que l'ensemble de l'actualité culturelle (musique, théâtre, festivals, littérature, évasion)

sur le site

We Culte!, Le Mag'Culture