LE FILM DE LA SEMAINE


ASTÉRIX ET OBÉLIX: L'EMPIRE DU MILIEU

Les Gaulois en Chine

Pour libérer l'Impératrice de Chine, Astérix (Guillaume Canet) et Obélix (Gilles Lellouche) suivent dans l'Empire du Milieu sa fille, la Princesse Fu Yi (Julie Chen), qui s'y connaît en arts martiaux (©Christophe Brachet/Gaumont).
Pour libérer l'Impératrice de Chine, Astérix (Guillaume Canet) et Obélix (Gilles Lellouche) suivent dans l'Empire du Milieu sa fille, la Princesse Fu Yi (Julie Chen), qui s'y connaît en arts martiaux (©Christophe Brachet/Gaumont).

Cinquième adaptation au cinéma des albums d'Astérix le Gaulois avec des acteurs réels, le film était particulièrement attendu. Réalisé et interprété par Guillaume Canet, ASTÉRIX ET OBÉLIX: L'EMPIRE DU MILIEU, qui sort ce mercredi 1er février, réussit son pari: drôle et rythmé, il est plutôt réussi et soutient largement la comparaison avec les quatre précédents.

Des cinq, c'est le premier à n'être pas tiré d'un album existant mais basé sur une histoire originale. Astérix et Obélix, qui ont déjà pas mal voyagé (Lutèce, Rome, Germanie, Hispanie, Égypte, Angleterre, Tunisie, Grèce, Suisse, Danemark, Amérique, Belgique, Mésopotamie, Judée, Perse, Inde, Écosse, Atlantide) s'aventurent cette fois-ci un peu plus loin: en Chine.

Deux Chinoises en fuite

Nous sommes en 50 avant J.C. et, dans le village des irréductibles Gaulois en Bretagne, débarque le marchand phénicien Graindemaïs (Jonathan Cohen) qui, avec son oncle Épidemaïs (Ramzy Bedia), tient un commerce en Chine. Il est accompagné de deux Chinoises en fuite: la jeune princesse Fu Yi (Julie Chen) et sa fidèle garde du corps Tat Han (Leanna Chea).

Graindemaïs explique que la mère de la princesse, l'Impératrice de Chine (Linh-Dan Pham), est emprisonnée suite à un coup d’État fomenté par un prince félon, Deng Tsin Quin (Bun-Hay Mean), aidé de son conseiller arriviste Ri Qi Qi (Manu Payet).

En bateau

Séduits par la princesse, Astérix et Obélix acceptent de se rendre en Chine pour libérer l'Impératrice: les voici partis en bateau vers l'Empire du Milieu.

Mais dans le même temps, l'intrigant Ri Qi Qi est allé à Rome demander l'aide de César (Vincent Cassel), pour pouvoir s'emparer des autres royaumes de Chine. Poussé par Cléopâtre (Marion Cotillard) qui se moque de lui, César décide lui aussi de partir pour la Chine, avec l'ambition d'en devenir le nouvel Empereur…

Film de commande

Guillaume Canet a travaillé pendant quatre ans sur ce film, qui est son 8e comme réalisateur depuis 2002. Bien moins personnel que LES PETITS MOUCHOIRS (2010), Rock’n’RolL (2017) ou LUI (2011), c'est un film de commande pour lequel il a dû se plier aux consignes de Pathé avec notamment, au moment du montage, des projections-tests de spectateurs qui lui ont permis de supprimer certaines scènes et de présenter un produit fini susceptible de plaire au plus large public.

En contrepartie, il a bénéficié d'un budget aussi volumineux que le ventre d'Obélix: 72 millions de dollars (66 millions d'euros), selon le quotidien américain spécialisé Variety, généralement bien renseigné, ce qui le fait figurer dans le Top-10 historique des films français en termes de budget.

Riche distribution

Il a aussi pu disposer d'une très riche distribution avec, dans les rôles secondaires, de nombreux artistes connus: d'Angèle (Falbala) à Pierre Richard (Panoramix) en passant par Philippe Katerine (Assurancetourix), Jérôme Commandeur (Abraracourcix) ou Orelsan (Titanix), entre autres. L'apparition la plus insolite est celle du footballeur Zlatan Ibrahimovic, dans le rôle d'Antivirus, le champion des légionnaires de César.

Les visages de ces seconds rôles, comme les bagarres et les gags, défilent à un rythme fou, rendant le film très divertissant et sans temps mort, sans le temps de s'ennuyer. Vincent Cassel (qui ressemble de plus en plus à son père et …au César de Goscinny et Uderzo) et Jonathan Cohen (Graindemaïs) sont au-dessus du lot mais le personnage le plus savoureux, à chacune de ses apparitions, est celui de Biopix, le scribe de César à l'accent brésilio-galicien, interprété par un hilarant José Garcia.

Débuts à l'écran

La révélation du film est Julie Chen, Française d'origine chinoise, dans le rôle de la princesse Fu Yi. C'est sa première apparition à l'écran: après des études d'économie, elle était commissaire aux comptes mais rêvait de faire du cinéma quand elle a répondu à une annonce de casting et a été choisie par Guillaume Canet parmi 300 candidates.

Et puis il y a bien sûr un duo inédit pour interpréter les deux copains Astérix et Obélix. Pour le premier, Guillaume Canet s'est laissé convaincre par les producteurs, alors qu'au départ il voulait jouer César. Dans le rôle du petit moustachu il succède ainsi à Christian Clavier (deux fois), Clovis Cornillac et Édouard Baer.

Après Depardieu

Il a confié le rôle d'Obélix à son ami Gilles Lellouche, qui craignait –à juste titre, même si sa performance est correcte– de ne pas faire le poids après les quatre interprétations successives de Gérard Depardieu. "Autant vous dire que j’ai eu une trouille bleue, qui ne m’a pas lâché du jour où j’ai dit oui à Guillaume jusqu’à la fin du tournage", dit-il. "C’était une énorme responsabilité de reprendre ce rôle parce Gérard n’est pas remplaçable… Il est la France, il est Obélix! Il était impossible et impensable à mes yeux que je puisse faire mieux et le faire «oublier»..."

Par rapport aux quatre films précédents, Guillaume Canet a davantage mis l'accent sur l'amitié entre Astérix et Obélix, et sur leurs élans du cœur respectifs (le premier à l'égard de la princesse Fu Yi, le second pour sa garde du corps Tat Han). "En fait, dans le film, Astérix et Obélix sont plus sexués que d’habitude", explique le réalisateur. "Ce sont des ados qui découvrent le sentiment amoureux et cela provoque chez eux des engueulades, des brouilles... Ce travail-là nous a fait repenser aux gamins que nous étions, à la manière dont nous nous comportions vis-à-vis de nos potes et ça a été déterminant".

Film d'action à grand spectacle

Effets spéciaux (la potion magique), décors (les extérieurs ont été tournés en Auvergne plutôt qu'en Chine), nombreux figurants et grandes batailles: le budget de cet EMPIRE DU MILIEU se voit sur l'écran, ce qui lui donne son caractère de film d'action à grand spectacle. Mais cela n'empêche pas les moments plus intimistes (une séquence avec Astérix et Obélix enfants, le jour où ce dernier tomba dans la marmite), les gags et les dialogues drôles (belle trouvaille que ce nom de Deng Tsin Qin), le tout parsemé d'extraits de chansons connues, dont un hommage à Christophe.

Et puis, comme dans les BD, Guillaume Canet s'est délecté de quelques anachronismes: des pigeons voyageurs qui émettent le bruit d'un SMS, une charrette en forme de 2CV, le maillot du Milan-AC sous l'armure d'Antivirus/Ibrahimovic, et des préoccupations contemporaines. Ainsi, sans devenir vraiment végétarien, Astérix dit à Obélix qu'ils mangent trop de viande et qu'ils devraient essayer les légumes. Et que, pour les effets à long terme de la potion magique, "on n'a pas de recul" (clin d'œil aux antivax de la crise du Covid).

Condition féminine

De la même façon, la condition féminine est évoquée: Carioca, la cheffe des danseuses de César, réclame des tenues moins courtes et "une réflexion sur la place des femmes dans la société". "Les gladiateurs? Que des hommes! Les légionnaires? Que des hommes! Les sénateurs? Que des hommes! Les César? Que des hommes!", se plaint-elle.

Outre une dizaine de dessins animés (le dernier, LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE, date de 2018) inspirés des personnages créés en 1959 par René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), disparus respectivement en 1977 et 2020, Astérix et Obélix ont donc fait l'objet de quatre adaptations avec acteurs réels: AstÉrix et ObÉlix contre CÉsar (1999, réalisé par Claude Zidi); AstÉrix et ObÉlix: Mission ClÉOpâtre (2002, Alain Chabat); AstÉrix aux Jeux olympiques (2008, Frédéric Forestier et Thomas Langmann); et AstÉrix et ObÉlix: Au service de Sa MajestÉ (2012, Laurent Tirard).

Juste milieu

Les quatre ont attiré respectivement 8,9 millions, 14,6 millions, 6,8 millions et 3,8 millions de spectateurs dans les salles françaises. Reste à savoir, au moment où les spectateurs reviennent peu à peu dans les salles, où se situera le film de Guillaume Canet. En matière de qualité en tout cas, ce n'est peut-être pas le meilleur (celui d'Alain Chabat reste le favori des critiques et du public) mais certainement pas le moins bon non plus. Il se situe dans …un juste milieu.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

"Ne raconte pas de salades à César" (César, à Ri Qi Qi).

 

AstÉrix et ObÉlix: L'Empire du milieu

(France, 1h54)

Réalisation: Guillaume Canet

Avec Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Vincent Cassel

(Sortie le 1er février 2023)



Retrouvez cet article, ainsi que l'ensemble de l'actualité culturelle (musique, théâtre, festivals, littérature, évasion)

sur le site

We Culte!, Le Mag'Culture