PROMISED LAND

Gaz de schiste, le film

Rosemarie DeWitt et Matt Damon (©Mars Distribution)
Rosemarie DeWitt et Matt Damon (©Mars Distribution)

Pour ou contre le gaz de schiste? Aux Etats-Unis, cette source d'énergie s'est développée depuis quelques années mais fait toujours débat, en raison des risques pour la santé et l'environnement. En France, le débat continue aussi, alors que les autorités n'ont toujours pas donné leur feu vert.

C'est une question qui a intéressé Matt Damon, militant pour la défense de l'environnement et défenseur des initiatives ''citoyennes''. Pour ce qui devait être son premier film comme réalisateur, il a co-écrit un scénario avec John Krasinski, également acteur et coproducteur du film comme lui.

Mais, faute de temps, Matt Damon a finalement renoncé à la réalisation et l'a confiée à Gus Van Sant, sous la direction duquel il avait déjà tourné WILL HUNTING (1997), À LA RECHERCHE DE FORRESTER (2000) et GERRY (2002).

Il interprète dans PROMISED LAND le rôle de Steve Butler, représentant d'un grand groupe énergétique, Global, qui débarque avec sa collègue Sue Thomasson (Frances McDormand) dans une petite bourgade de campagne, McKinley (le film a été tourné en Pennsylvanie). Pour faire couleur locale, tous deux achètent des vêtements au principal magasin du coin à l'enseigne multi-services: ''Armes, Guitares, Bazar, Essence''.

Le but du duo est de gagner la confiance des habitants de cette région touchée par la crise économique pour les convaincre d'autoriser des forages dans leurs champs et leurs jardins, afin d'aller puiser du gaz de schiste dans le sous-sol. Il y a 150 millions de dollars potentiels qui dorment là-dessous, en profondeur, expliquent-ils aux habitants, chez qui ils font du porte à porte.

Ils tentent de se rendre sympathiques –et peut-être le sont-ils vraiment, même s'ils travaillent pour une grosse compagnie aux méthodes pas toujours propres. Ils se font quelques copains au bazar et au bar, et Steve Butler notamment se lie d'amitié avec Alice (Rosemarie DeWitt), la jolie institutrice célibataire qui vit dans une maison à l'écart de la ville.

Les opposants au gaz de schiste ne manquent pas, et la résistance est menée par Frank Yates (Hal Holbrook), un ancien ingénieur de chez Boeing, à la retraite, devenu prof de sciences. C'est le bras de fer entre lui et les deux représentants de Global, entre ceux qui refusent de laisser exploiter leurs terres et ceux qui sont tentés de dire oui par intérêt financier.

Tout va se précipiter, et basculer, quand un militant d'une organisation écologique (John Krasinski) débarque dans le coin et vient soutenir les opposants. Avec de nouveaux arguments contre le gaz de schiste, de nouvelles preuves de ses dangers...

Un film contre le gaz de schiste? Non, c'est plus vaste que cela, expliquait Matt Damon au Festival de Berlin, où PROMISED LAND a été présenté en février dernier: ''Il s'agissait en fait de faire un film sur l'identité américaine. Le sujet lui-même (l'exploitation du gaz de schiste) est secondaire. Il s'agissait de montrer comment nous prenons de grandes décisions. Pensons-nous à la communauté, à l'avenir?".

Certes, ''le débat sur le gaz de schiste, les gaz naturels, arrivait à point nommé car c'est une question qui fait rage dans le monde entier. C'était une excellente entrée en matière pour nous pencher sur une petite ville confrontée à la question et qui doit opérer un choix", ajoutait-il. Mais l'entrée en matière aurait pu être l'énergie éolienne, l'exploitation du charbon ou l'élevage des saumons: Matt Damon et John Krasinski voulaient mettre l'accent sur les enjeux écologiques et sur la solidarité entre les gens.

Pour l'acteur des JASON BOURNE, ''les enjeux sont plus élevés que jamais pour chacun d'entre nous. Comment nos parents, nos grands-parents auraient-ils affronté ce à quoi nous sommes confrontés aujourd'hui? Que feront nos petits-enfants? Ce sont des questions difficiles pour tout un chacun''.

Mélangeant suspense (mais peut-être certains spectateurs auront-ils la puce à l'oreille avant le double rebondissement final), chronique sociale, histoire sentimentale et moments d'humour, PROMISED LAND n'est pas le plus fort des films de Gus Van Sant, qu'on a connu moins lisse (notamment pour MY OWN PRIVATE IDAHO en début de carrière en 1991 ou sa Palme d'or 2003 à Cannes avec ELEPHANT, sur la fusillade du lycée Columbine).

Mais le film est agréable à voir, servi par des acteurs tout en nuances. Il prend parti, à la manière d'un ERIN BROCKOVICH, mais c'est la loi du genre: montrer, parfois en forçant le trait, souvent avec une sincérité naïve, comment les êtres humains peuvent être écrasés par des groupes d'intérêts plus forts qu'eux, et comment ils peuvent lutter pour y résister.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

''Personne ne peut être neutre. Si vous êtes contre, vous êtes pour le charbon et le pétrole. Point final'' (Matt Damon, aux habitants de la petite bourgade, pour les convaincre d'accepter les forages).

 

PROMISED LAND

(États-Unis, 1h46)

Réalisation: Gus Van Sant

Avec Matt Damon, Frances McDormand, John Krasinski

(Sortie le 17 avril 2023)