MY FRIEND DAHMER

L'adolescence d'un serial killer

Le jeune acteur Ross Lynch interprète Jeffrey Dahmer (©FilmRise/e-cinema).
Le jeune acteur Ross Lynch interprète Jeffrey Dahmer (©FilmRise/e-cinema).

Viols, assassinats, démembrements, nécrophilie, cannibalisme: auteur de 17 meurtres entre 1978 et 1991, Jeffrey Dahmer fut l'un des pires tueurs en série américains de l'histoire récente. Le film MY FRIEND DAHMER, disponible sur la plate-forme française de films à la demande e-cinema depuis le 2 mars, raconte son adolescence avant qu'il ne devienne le "cannibale de Milwaukee".

Avant de s'installer dans sa ville natale de Milwaukee (Wisconsin) à la fin des années 80, Jeffrey Dahmer passe son adolescence à Bath, dans l'Ohio. Il a un petit frère, un père chimiste un peu paumé, une mère réceptionniste un peu dépressive. Ses parents se disputent souvent, finissent par divorcer, mais ils semblent l'aimer comme de bons parents.

Au lycée, en terminale, c'est un étudiant (presque) comme les autres. Il joue au tennis et de la trompette dans la fanfare du lycée. Il est réservé, sourit rarement, mange seul à la cantine, est moqué par ses camarades qui le trouvent un peu bizarre. Mais trois d'entre eux deviennent ses amis et l'incitent à mimer régulièrement en public les débiles mentaux en se roulant par terre dans les couloirs du lycée, à la bibliothèque ou au centre commercial. Cela lui donne l'occasion d'attirer l'attention sur lui, il s'incruste sur toutes les photos de classe, arrive même à trouver une cavalière pour le bal de fin d'année.

Bien sûr, il est un peu étrange. Il aime regarder courir les joggeurs en short. Dans sa cabane dans la forêt, il dissout dans l'acide des chats morts et adore disséquer des cadavres d'animaux. "J'aime les os, ça m'intéresse ce qu'il y a à l'intérieur", explique-t-il. Et puis il se met à boire régulièrement. Mais apparemment rien de bien méchant pour son entourage, qui ignore son côté obscur. Qui pouvait se douter?...

Arrêté en 1991, Jeffrey Dahmer avouera les meurtres de 17 jeunes hommes principalement commis entre 1987 et 1991 et sera condamné l'année suivante à 17 fois la perpétuité, c’est-à-dire 957 années de prison. Il décèdera en 1994 à l'âge de 34 ans, tabassé à mort par un compagnon de cellule.

"Ce n’est pas une histoire sur le monstre qu’on connaît tous. C’est l’histoire avant cette histoire", explique le réalisateur, Marc Meyers, dont c'est le quatrième film. De fait MY FRIEND DAHMER ne raconte pas la période de ses meurtres: pas de violence, pas de morts, pas d'hémoglobine donc dans ce film présenté au dernier Festival du film américain de Deauville et qui est l'adaptation de la BD (Ed. Ça et là), parue en 2012, du journaliste et dessinateur John Derf Backderf, ami d'adolescence de Jeffrey Dahmer et qui est l'un des personnages principaux du film (l'un de ses trois amis).

Le film n'explique pas, ne démontre pas, n'imagine pas les causes de la dérive meurtrière du futur assassin. Il installe une ambiance pesante mais n'est pas un film d'horreur et se contente de raconter cette période qui précéda le premier meurtre en 1978, avec une froideur qui fait de Jeffrey Dahmer un adolescent presque sympathique.

Le tueur en série avait déjà fait l'objet de deux films, LA VIE SECRÈTE DE JEFFREY DAHMER en 1993 et DAHMER, LE CANNIBALE en 2002, avec Jeremy Renner dans le rôle principal. Ici Jeffrey Dahmer est interprété par Ross Lynch, 22 ans, surtout connu aux États-Unis comme chanteur et comme acteur de séries télévisées de Disney Channel, et qui est impressionnant derrière ses grosses lunettes.

Créée en décembre 2017, la plate-forme de films à la demande e-cinema se présente comme la "première salle de cinéma en ligne" en France. Elle propose chaque vendredi un film récent non diffusé dans les salles françaises. La journaliste Audrey Pulvar y anime une émission hebdomadaire de 26 minutes tous les vendredis à 14h.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

"Je suis comme tout le monde" (Jeffrey Dahmer, vers la fin du film).

 

MY FRIEND DAHMER

(États-Unis, 1h47)

Réalisation: Marc Meyers

Avec Ross Lynch, Anne Heche, Alex Wolff

(Sortie le 2 mars 2018 sur e-cinema)


Lire cet article et d'autres papiers cinéma, ainsi que toute l'actualité en temps réel, sur FranceSoir.fr