CARRIE, LA VENGEANCE

Chloë Grace Moretz, l'adolescente que s'arrache Hollywood

Pour Chloë Grace Moretz, tout commence sous la douche des vestiaires du lycée (©Sony Pictures)
Pour Chloë Grace Moretz, tout commence sous la douche des vestiaires du lycée (©Sony Pictures)

A 16 ans, elle a déjà près de 10 ans de carrière derrière elle et s'est déjà fait une place parmi les bébés-stars d'Hollywood. Chloë Grace Moretz, de plus en plus demandée, est l'une des actrices qui montent. Et de plus en plus vite.
Dans CARRIE, LA VENGEANCE, remake du film de Brian De Palma réalisé en 1976, elle joue son premier grand rôle, reprenant le personnage interprété à l'époque par Sissy Spacek: celui d'une jeune fille élevée dans l'ignorance des choses de la vie par une mère bigote (Julianne Moore), qui récite des prières toute la journée et pour laquelle la sexualité est taboue.
Elève dans le lycée d'une petite ville américaine, c'est sous la douche, après un cours de gym, que la jeune Carrie a ses premières règles. Elle ne sait pas ce que c'est, sa mère ne lui en a jamais parlé, elle croit être blessée, et ses camarades de vestiaires se moquent d'elle: elles la huent, lui lancent des tampons et des serviettes périodiques, la filment avec leurs portables et postent ça sur YouTube.
Grâce à sa prof de gym et à de rares amis, Carrie se remet peu à peu de cet incident, et un gentil garçon l'invite même au bal de fin d'année pour se faire pardonner. Mais celles qui se sont moquées d'elle sont punies, et certaines préparent une vengeance.
La jeune fille va alors devoir combattre sa mère –opposée à sa sortie au bal-- et celles qui veulent à nouveau l'humilier. Elle a, pour elle, une arme de poids: la télékinésie. Elle a le don de déplacer les objets à distance, de faire éclater les néons, de faire exploser les bouteilles d'eau, de briser les miroirs en les regardant. Que le bal commence...
Alors que Sissy Spacek avait 26 ans quand elle a interprété Carrie, ici Chloë Grace Moretz a l'âge du personnage. Comme adolescente, ''j’ai traversé pas mal de choses, et c’est encore le cas aujourd’hui, tout cela est très frais dans ma mémoire. Je suis encore dans cette période de ma vie pendant que je l’interprète, j’ai donc pu facilement me glisser dans sa peau'', explique-t-elle.
La réalisatrice, Kimberly Peirce, explique de son côté que quand elle a rencontré Chloë, celle-ci ''venait d’être invitée au bal de promo, qui a eu lieu pendant le tournage du film'', au début de l'été 2012.
Pour autant, Carrie est un rôle de composition, ne serait-ce parce que Chloë Grace Moretz a été élevée dans une famille nombreuse et a eu une enfance heureuse. C'est surtout un rôle fort (le film est adapté d'un roman de Stephen King), dans lequel la jeune actrice exprime des émotions variées.
Courbée, tête rentrée dans les épaules, regard fuyant, démarche hésitante, elle pleure admirablement à l'écran. Puis, ravissante et enfin épanouie, souriante, dans sa jolie robe de bal, elle se métamorphose. Avant d'offrir, en fin de film, un troisième visage: regard noir, déterminée à se venger, utilisant ses pouvoirs, impitoyable à l'égard de ceux qui lui ont fait du mal...
''Je n’avais jamais eu à me montrer aussi vulnérable en tant qu’actrice'', dit Chloë Grace Moretz. ''C’était une expérience assez terrifiante de m’exposer à ce point, mais elle marque en même temps une nouvelle étape dans ma carrière car c’est la première fois que je suis capable d’exprimer autant d’émotions à l’écran''.
C'est la première fois, en effet, qu'elle est ainsi tête d'affiche. Fille d'un chirurgien et d'une infirmière qui s'installèrent à Los Angeles il y a une dizaine d'année, la gamine a commencé à tourner des spots de pub et à faire du théâtre à l'âge de six ans.
Elle a enchaîné les petits rôles d'enfant puis d'ado dans des séries télévisées (dont DESPERATE HOUSEWIVES) et dans une dizaine de films (dont AMITYVILLE en 2005), avant de se faire vraiment remarquer en 2010 dans KICK-ASS. Elle y jouait Hit Girl, une fillette de 11 ans à la langue bien pendue et combattant le crime auprès de son père interprété par Nicolas Cage.
La suite, KICK-ASS-2, sortie l'été dernier, a suscité une polémique aux Etats-Unis à cause de certaines scènes jugées trop violentes et certains dialogues jugés trop crus.
Entre-temps, Chloë a joué encore les enfants sages notamment dans HUGO CABRET de Martin Scorsese et DARK SHADOWS de Tim Burton, mais passe désormais à la vitesse supérieure.
Elle tourne actuellement dans l'adaptation du best-seller Si je reste, dans le rôle d'une jeune fille qui tombe dans le coma après un accident de voiture fatal pour le reste de sa famille et qui se retrouve face à un choix: continuer à vivre une vie qui promet d'être difficile ou simplement abandonner.
Et on la verra l'an prochain dans quatre autres films: LAGGIES de Lynn Shelton, avec Keira Knightley; SILS MARIA d'Olivier Assayas, avec Kristen Stewart et Juliette Binoche; DARK PLACE de Gilles Paquet-Brenner avec Charlize Theron; et THE EQUALIZER d'Antoine Fuqua, avec Denzel Washington.
Dans ce dernier film elle interprète une jeune adolescente prostituée et battue, au look grunge, un rôle qui n'est pas sans rappeler celui de Jodie Foster dans TAXI DRIVER, à 14 ans.
On lui souhaite la même carrière, même si elle a tout le temps. Ado qui vit avec son époque, elle est fan de Rihanna, de Britney Spears, d'Instagram et de New York. Elle adore aussi la mode, a été invitée ces dernières années aux défilés de haute-couture et a fait ses débuts d'icône publicitaire pour la marque de vêtements Aéropostale.
Avec son menton pointu, son nez en trompette, ses lèvres boudeuses, sa silhouette fine, elle en a encore pour quelques années à jouer les ados avant de vrais rôles de femme. L'avenir devant elle.
En attendant, elle dit ne pas avoir de petit ami, adore ses quatre frères aînés, et vénère sa famille. ''Ne jamais faire passer ses amis avant sa famille, ou un petit ami ou une petite amie avant sa famille'', dit-elle. ''Ma mère m'a toujours dit que le sang était plus épais que l'eau''. Mais ça, c'était avant Carrie.
Jean-Michel Comte

LA PHRASE
''La copulation fut le premier péché'' (Julianne Moore à sa fille, au début du film, citant la Bible et l'incitant à prier pour le salut de son âme).

CARRIE, LA VENGEANCE
(''Carrie'') (États-Unis, 1h40)
Réalisation: Kimberly Peirce
Avec Chloë Grace Moretz, Julianne Moore, Judy Greer
(Sortie le 4 décembre 2013)

>>> Retrouvez cet article et d'autres dans le n°36 de FranceSoir l'e-mag, disponible sur iPad: http://bit.ly/ZoL5gc et www.francesoir.fr

(©FranceSoir l'e-mag)
(©FranceSoir l'e-mag)