ÉGALEMENT SUR LES ÉCRANS


SELFIE

On vit une époque (numérique) formidable

Blanche Gardin interprète une mère de famille influenceuse qui médiatise la maladie orpheline de son fils sur la Toile (©Apollo Films).
Blanche Gardin interprète une mère de famille influenceuse qui médiatise la maladie orpheline de son fils sur la Toile (©Apollo Films).

"De l’influence du numérique sur les honnêtes gens": c'est le sous-titre du film SELFIE, qui se moque avec un humour acerbe de la façon dont Internet, les nouvelles technologies, les applications et les réseaux sociaux ont envahi notre vie quotidienne et en prennent le contrôle.

Le film se compose de cinq sketches qui dénoncent, sur le ton de la comédie grinçante mais avec une belle acuité, plusieurs travers 2.0 de la société actuelle. "Nous ressemblons tous un peu à ces personnages déboussolés plongés dans la sauvagerie des réseaux sociaux et ne sachant plus à quel Dieu se vouer. Le numérique est notre nouvelle idole! Il était donc urgent de nous moquer de nous", explique l'un des initiateurs du projet, Julien Sibony, co-producteur et co-scénariste.

Lire la suite...


JE NE RÊVE QUE DE VOUS

Le dernier amour de Léon Blum

Jeanne Reichenbach (Elsa Zylberstein) fut le dernier amour de Léon Blum (Hippolyte Girardot) et l'accompagna dans les moments difficiles de la guerre (©Rezo Films).
Jeanne Reichenbach (Elsa Zylberstein) fut le dernier amour de Léon Blum (Hippolyte Girardot) et l'accompagna dans les moments difficiles de la guerre (©Rezo Films).

On connaît la vie politique de Léon Blum (1872-1950), on est moins au courant de sa vie privée et de ses trois épouses. C'est la dernière, qui lui voua un amour dévoué depuis son adolescence, que met en lumière le film JE NE RÊVE QUE DE VOUS, du réalisateur Laurent Heynemann.

Juin 1940, à Bordeaux. Dans la France en débâcle, Jeanne Reichenbach, 41 ans, laisse son deuxième mari et son fils de 17 ans partir pour New York et décide de rester en France auprès de l'homme qu'elle aime depuis l'adolescence et qui a 27 ans de plus qu'elle: Léon Blum.

"Vous êtes juive et riche, deux défauts dans la France qu'on nous promet", lui dit-il en lui conseillant de s'exiler elle aussi. Mais rien n'y fait, elle ne veut pas partir. D'autant que Blum, député, ancien président du Conseil pendant le Front populaire, n'a pu s'envoler comme prévu pour Alger et va être arrêté et emprisonné par le gouvernement de Vichy. Avec d'autres anciens ministres, il doit être jugé par la Cour suprême de justice, créée par Pétain, pour désigner les responsables politiques de la guerre.

Lire la suite...


UNDERWATER

Alien + Abyss

Vincent Cassel constate que Kristen Stewart est blessée. Mais dans le fond, ce n'est pas si grave (©20th Century Fox).
Vincent Cassel constate que Kristen Stewart est blessée. Mais dans le fond, ce n'est pas si grave (©20th Century Fox).

"Dans l’espace, personne ne vous entend crier", disait en 1979 le slogan du film mythique de Ridley Scott ALIEN, LE 8ÈME PASSAGER. Au fond de l'océan non plus, peut-on ajouter plus de 40 ans après, à propos du film UNDERWATER.

Kristen Stewart et Vincent Cassel sont les deux têtes d'affiche de ce film de science-fiction, d'action, de suspense et d'horreur qui se situe dans une station de forage et laboratoire sous-marin installés dans la Fosse des Mariannes en plein océan Pacifique, à 8.000 kilomètres de la terre ferme et à 11.000 mètres de profondeur.

Un tremblement de terre secoue cette exploitation minière conçue pour abriter pendant des mois jusqu'à 60 personnes. Tout explose, l'eau envahit le moindre espace, et bientôt il ne reste que six survivants: le capitaine Lucien, chef de la station (Vincent Cassel), l'ingénieur Norah Price (Kristen Stewart), et quatre autres techniciens (trois hommes et une femme).

Lire la suite...


NINA WU

#MeToo taïwanais

L'actrice Wu Ke-Xi, qui interprète ici le personnage de Nina Wu, a également écrit le scénario du film (©Épicentre Films).
L'actrice Wu Ke-Xi, qui interprète ici le personnage de Nina Wu, a également écrit le scénario du film (©Épicentre Films).

Inspiré de l'affaire Weinstein, le film NINA WU, présenté en mai dernier à Un Certain Regard, la section officielle parallèle du Festival de Cannes, raconte l'histoire d'une actrice de Taïwan obligée de subir les humiliations d'un réalisateur et d'un producteur de cinéma.

C'est le cinquième long-métrage de Midi Z, 37 ans, réalisateur taïwanais originaire de Birmanie. Mais le scénario a été écrit par Wu Ke-Xi, 36 ans, qui interprète également le rôle principal et s'est inspirée de sa propre histoire. "Le mouvement #MeToo m’a amenée à me renseigner sur le syndrome de stress post-traumatique. J’ai pris conscience que j’en avais souffert moi-même dix ans auparavant. Figurante sur le tournage d’un spot publicitaire, j’ai été humiliée par le réalisateur", raconte-t-elle.

Lire la suite...


L'ART DU MENSONGE

Ian McKellen et Helen Mirren, le chat et la souris

Helen Mirren et Ian McKellen se rencontrent: qui va le plus mentir à l'autre? (©Warner Bros).
Helen Mirren et Ian McKellen se rencontrent: qui va le plus mentir à l'autre? (©Warner Bros).

Tout le monde le sait: mentir, c'est tout un art. Ian McKellen et Helen Mirren en donnent la preuve et jouent au chat et à la souris dans L'ART DU MENSONGE, thriller psychologique et sentimental.

On est à Londres, en 2009. Roy Courtnay (Ian McKellen) est un escroc professionnel qui a une nouvelle cible: Betty McLeish (Helen Mirren), récemment devenue veuve, dont la fortune s'élève à trois millions de livres. Tous deux se rencontrent via un site internet et, bientôt, à cause d'une blessure au genou –son premier mensonge–, Roy s'installe dans la chambre d'ami de la villa de Betty en banlieue.

Son but est simple: siphonner l'argent de sa victime en ouvrant un compte commun. Peu à peu en effet, il réussit à construire une relation de confiance, voire d'amitié, avec Betty. Celle-ci semble la victime idéale, et son petit-fils s'inquiète de cette situation. Mais il ne faut pas se fier aux apparences…

Lire la suite...


LE MIRACLE DU SAINT INCONNU

Caché dans le désert (depuis trop longtemps)

Sorti de prison, Amine (Younes Bouab, à gauche) essaye de récupérer son butin, avec l'aide de son complice (Salah Bensalah) (©Condor Films).
Sorti de prison, Amine (Younes Bouab, à gauche) essaye de récupérer son butin, avec l'aide de son complice (Salah Bensalah) (©Condor Films).

.Le butin d'un hold-up caché dans le désert par son propriétaire qui tente de le récupérer mais qui voit surgir un obstacle imprévu: c'est l'histoire, allégorique, du film marocain LE MIRACLE DU SAINT INCONNU, qui sort ce mercredi 1er janvier sur les écrans.

"On a besoin de croire en quelque chose, que ce soit spirituel, idéologique ou matériel", dit le réalisateur marocain Alaa Eddine Aljem, 31 ans, dont c'est le premier long-métrage. Son film évoque donc la manière dont la population d'un petit village dans le désert se met à vénérer un saint inconnu.

Lire la suite...


FIRST LOVE

Premier amour, yakuzas japonais et triades chinoises

Monica la jeune prostituée (Sakurako Konishi) et Leo le boxeur (Masataka Kubota) fuient les yakuzas japonais et les triades chinoises à leurs trousses (©Haut-et-Court).
Monica la jeune prostituée (Sakurako Konishi) et Leo le boxeur (Masataka Kubota) fuient les yakuzas japonais et les triades chinoises à leurs trousses (©Haut-et-Court).

Le réalisateur japonais Takashi Miike est un stakhanoviste: à 59 ans, il a réalisé une centaine de films depuis ses débuts en 1991, dont une soixantaine de longs-métrages sortis en salles, une vingtaine directement diffusés en vidéo, plus des téléfilms et des séries télévisées. Le dernier en date, FIRST LOVE, est une histoire d'amour au milieu de bagarres, fusillades, massacres et carnages dans les milieux des yakuzas, les membres du crime organisé au Japon.

Une nuit, dans une rue de Tokyo. Leo, un jeune boxeur, croise Monica, une jeune callgirl toxicomane, poursuivi par un homme. Leo assomme l'homme et décide de protéger Monica, de partir avec elle, de l'aider à fuir. Il ignore ce qui les attend.

Lire la suite...


LE LAC AUX OIES SAUVAGES

Chasse à l'homme dans les bas-fonds chinois

En fuite, Zhou Zhenong (Hu Ge, au second plan) suit Liu Aiai (Gwei Lun Mei) près du Lac aux oies sauvages, pour se cacher (©Memento Films).
En fuite, Zhou Zhenong (Hu Ge, au second plan) suit Liu Aiai (Gwei Lun Mei) près du Lac aux oies sauvages, pour se cacher (©Memento Films).

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au coeur d’une chasse à l’homme dans le remarquable film chinois LE LAC AUX OIES SAUVAGES, qui sort sur les écrans français ce mercredi 25 décembre après avoir été présenté en compétition au dernier Festival de Cannes.

Tout commence la nuit, sous la pluie, sous un pont de béton sur le trottoir d'une gare de province, dans le bruit des voitures et des trains. Un homme, tatouage sur la main et écorchure sur la joue, apparemment traqué, est abordé par une femme, qui le prévient que celle qu'il attend ne viendra pas.

L'homme, Zhou Zhenong (Hu Ge), est le chef d'un clan qui a participé, quelques heures plus tôt, à une réunion de voleurs de motos dans les sous-sols d'un hôtel qui s'est terminée en violente bagarre générale. Après une course-poursuite à moto, il a été blessé et a accidentellement tué un policier dans une fusillade. Il est en fuite et est recherché par toutes les forces de l'ordre de la région.

Lire la suite...


LES INCOGNITOS

Le cousin animé de James Bond transformé en pigeon

Lance Sterling (à droite), meilleur agent secret du monde, est contraint de faire équipe avec le jeune geek et inventeur de génie Walter Beckett –qui va le transformer en pigeon (©20th Century Fox).
Lance Sterling (à droite), meilleur agent secret du monde, est contraint de faire équipe avec le jeune geek et inventeur de génie Walter Beckett –qui va le transformer en pigeon (©20th Century Fox).

Pour les enfants sages (et les autres) et leurs parents, voici le dessin animé de Noël: LES INCOGNITOS, histoire d'espionnage pleine de rythme et d'humour pour petits et grands.

Au sein de l'agence américaine des services secrets, stylé et fanfaron, bâti comme une armoire à glace, toujours en smoking et nœud papillon, Lance Sterling est le meilleur espion du monde. Il n’hésite pas à dire qu’il préfère travailler seul, emploie volontiers la manière forte et est adulé par tous.

Au sein de la même agence, le jeune Walter Beckett, geek maladroit et attachant, est un petit génie discret qui invente des gadgets redoutablement efficaces mais inoffensifs, car il n'aime pas la violence, les morts et les blessés.

Lire la suite...


STAR WARS IX - L'ASCENSION DE SKYWALKER

Voilà, c'est fini

La jeune Rey (Daisy Ridley) et ses amis Poe (Oscar Isaac) et Finn (John Boyega) mènent le combat de la Résistance (©The Walt Disney Company).
La jeune Rey (Daisy Ridley) et ses amis Poe (Oscar Isaac) et Finn (John Boyega) mènent le combat de la Résistance (©The Walt Disney Company).

Cette fois, c'est la fin. Quarante-deux ans après la sortie du premier film, la saga la plus célèbre de l'histoire du cinéma, STAR WARS –à l'époque, dans les pays francophones, on disait encore LA GUERRE DES ÉTOILES–, prend fin avec le neuvième épisode de la série, L'ASCENSION DE SKYWALKER.

Il y eut une première trilogie (1977, 1980, 1983), marquée par deux répliques historiques: "Que la Force soit avec toi", prononcée notamment par le Jedi Obi-Wan Kenobi à l'adresse de Luke Skywalker (Mark Hamill), et surtout le célèbre "Je suis ton père" assené au même Luke Skywalker par le méchant, Dark Vador.

Il y eut la deuxième trilogie (1999, 2002, 2005), réalisée par le créateur de la saga, George Lucas, et dont l'action se situait chronologiquement avant la première trilogie.

Lire la suite...


THE LIGHTHOUSE

Willem Dafoe et Robert Pattinson, plein phare

Le film n'a que trois acteurs: Willemn Dafoe (à gauche), Robert Pattinson et… le phare (©UPI).
Le film n'a que trois acteurs: Willemn Dafoe (à gauche), Robert Pattinson et… le phare (©UPI).

Deux hommes isolés dans un phare éloigné, une ambiance oppressante, une atmosphère sombre: présenté à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes et Prix du Jury au Festival de Deauville, l'inquiétant et singulier film THE LIGHTHOUSE sort sur les écrans français ce mercredi 18 décembre.

En noir-et-blanc, avec une image de format carré, THE LIGHTHOUSE n'a que deux personnages: deux gardiens de phare qui débarquent pour une mission de quatre semaines sur une île mystérieuse et reculée de Nouvelle-Angleterre, loin des côtes, dans les années 1890.

Tout oppose ces deux étrangers. Thomas Wake (Willem Dafoe) est un gardien de phare expérimenté et impétueux, vieux loup de mer à la barbe fournie qui fume la pipe, boit de l'alcool, rote et pète (mais qui tricote aussi, quand il s'ennuie). C'est le chef, il veut tout contrôler, donne des ordres et ne se gêne pas pour rabrouer son mystérieux subalterne, Efraim Winslow (Robert Pattinson), à la moindre occasion.

Lire la suite...


LA VIE INVISIBLE D'EURIDICE GUSMAO

Deux sœurs brésiliennes inséparables mais séparées

Euridice (Carol Duarte, à gauche) et Guida (Julia Stockler) sont deux sœurs inséparables mais que le destin va séparer (©ARP Sélection).
Euridice (Carol Duarte, à gauche) et Guida (Julia Stockler) sont deux sœurs inséparables mais que le destin va séparer (©ARP Sélection).

Les destins parallèles de deux sœurs séparées dans le Brésil machiste des années 50: le film LA VIE INVISIBLE D'EURIDICE GUSMAO a impressionné les jurés d'Un Certain Regard, la section parallèle officielle du Festival de Cannes, qui lui ont décerné leur prix en mai dernier.

"Je voulais réaliser un mélodrame tropical", dit son réalisateur, le Brésilien d'origine algérienne Karim Aïnouz. Pari réussi, mais cette VIE INVISIBLE D'EURIDICE GUSMAO n'est pas seulement une saga familiale qui s'étale sur sept décennies, c'est aussi un formidable film social et féministe, intelligent, fort et émouvant.

Rio de Janeiro, 1950. Euridice (Carol Duarte), 18 ans, et Guida (Julia Stockler), 20 ans, sont deux soeurs inséparables. La première rêve d'une carrière de pianiste internationale, la seconde attend le grand amour. Toutes les deux, très complices, vivent chez leurs parents.

Lire la suite...


UNE VIE CACHÉE

Le grand et beau retour de Terrence Malick

Franz Jägerstätter (August Diehl) est un personnage qui a réellement existé: un paysan autrichien objecteur de conscience (©UGC Distribution).
Franz Jägerstätter (August Diehl) est un personnage qui a réellement existé: un paysan autrichien objecteur de conscience (©UGC Distribution).

C'est le grand retour au premier plan de Terrence Malick. UNE VIE CACHÉE, présenté en compétition au dernier Festival de Cannes, n'a pas été récompensé au palmarès mais a reçu un accueil chaleureux de la critique.

"L'histoire qui suit est tirée de faits réels", prévient un panneau dès le générique du début. C'est l'histoire de Franz Jägerstätter (remarquablement interprété par l'acteur allemand August Diehl), un paysan qui habite dans un petit village des Alpes autrichiennes, en 1939. Il coule des jours heureux et goûte quotidiennement au bonheur familial auprès de sa femme Fani (Valerie Pachner), de leurs trois petites filles, de sa mère et de sa belle-sœur.

Mais, un jour, des avions dans le ciel et des soldats dans le village annoncent la fin de ce petit paradis terrestre. Franz n'est pas d'accord avec l'idéologie du régime nazi et l'atmosphère belliqueuse qui monte partout. Il refuse de contribuer à la collecte pour l'effort de guerre, refuse les allocations familiales d'État, refuse de faire allégeance au régime.

Lire la suite...


JEUNE JULIETTE

Premiers émois adolescents québécois

La jeune Juliette (Alexane Jamieson, à droite) et sa meilleure et seule amie Léane (Léanne Désilets) trouvent que leurs camarades de classe sont nuls et préfèrent aller bronzer toutes les deux (©Ligne-7).
La jeune Juliette (Alexane Jamieson, à droite) et sa meilleure et seule amie Léane (Léanne Désilets) trouvent que leurs camarades de classe sont nuls et préfèrent aller bronzer toutes les deux (©Ligne-7).

Elle a 14 ans, elle est ronde, on se moque d'elle au lycée mais elle ne se laisse pas faire. Dans JEUNE JULIETTE, film québécois rafraîchissant et optimiste, une adolescente fait fi du regard des autres.

Juliette est effrontée, malicieuse, intelligente, cultivée, sympathique, elle a le sens de l'humour et de la répartie, c'est "un trésor caché" selon son prof de français. Mais Juliette n'a pas la vie facile tous les jours. Elle a l'âge, au sortir de l'enfance, où le regard des autres commence à la perturber.

Lire la suite...


LE MEILLEUR RESTE À VENIR

Et le pire, aussi

Fabrice Luchini et Patrick Bruel interprètent deux amis d'enfance frappés par une terrible nouvelle et qui vont essayer de rattraper le temps perdu (©Pathé Films).
Fabrice Luchini et Patrick Bruel interprètent deux amis d'enfance frappés par une terrible nouvelle et qui vont essayer de rattraper le temps perdu (©Pathé Films).

Il y avait de quoi se réjouir de les voir à nouveau réunis, 33 ans après le film P.R.O.F.S. Mais la déception est grande et le titre du film est trompeur: dans LE MEILLEUR RESTE À VENIR, Patrick Bruel et Fabrice Luchini tentent en vain de rendre crédible une histoire invraisemblable.

Le scénario part en effet d'une idée un peu tordue. Arthur (Fabrice Luchini) et César (Patrick Bruel) sont deux amis d'enfance que tout oppose: le premier est sérieux, maniaque, divorcé, père de famille, ne boit pas et n'a jamais pris l'avion, le second est fantasque, ruiné, célibataire, coureur de jupons et insouciant.

Lire la suite...


À COUTEAUX TIRÉS

Cluedo vivant: Daniel Craig mène l'enquête

Daniel Craig, un mystérieux détective privé chargé de résoudre une drôle d'affaire (©Metropolitan Films).
Daniel Craig, un mystérieux détective privé chargé de résoudre une drôle d'affaire (©Metropolitan Films).

Esprit affûté et mine débonnaire, Daniel Craig joue un détective privé qui mène l'enquête sur une affaire compliquée au sein d'une riche famille qui s'entre-déchire dans À COUTEAUX TIRÉS, le brillant et savoureux film policier du réalisateur américain Rian Johnson.

Tout commence lors de la soirée du 85e anniversaire du célèbre auteur de polars Harlan Thrombey (Christopher Plummer) qui a réuni, dans son manoir isolé, toute sa famille: fils, fille, gendre et belle-fille, petits-enfants et même la grand-mère, paralysée et quasi muette. Au petit matin, Marta (Ana de Armas), son infirmière dévouée, immigrée équatorienne considérée comme un membre de la famille, le retrouve mort dans sa chambre. Le cadavre porte une blessure au cou et a un couteau à la main, il semble donc s’agir d’un suicide.

Lire la suite...


GLORIA MUNDI

Ainsi passe la gloire du monde

Famille recomposée (de gauche à droite): Robinson Stévenin, Lola Naymark, Anaïs Demoustier, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan (de dos) et Grégoire Leprince-Ringuet (©Diaphana Distribution).
Famille recomposée (de gauche à droite): Robinson Stévenin, Lola Naymark, Anaïs Demoustier, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan (de dos) et Grégoire Leprince-Ringuet (©Diaphana Distribution).

Toujours aussi pessimiste et désabusé mais toujours militant et idéaliste, Robert Guédiguian poursuit sa description sombre de la société actuelle et des relations humaines en pleine déliquescence dans son dernier film, GLORIA MUNDI.

Daniel (Gérard Meylan) sort de prison, où il a passé 20 ans pour meurtre, et retourne dans sa ville, Marseille. Son ex-femme Sylvie (Ariane Ascaride), qui fait des ménages et a refait sa vie avec Richard (Jean-Pierre Darroussin), chauffeur de bus, lui apprend qu'il vient d'être grand-père: leur fille Mathilda (Anaïs Demoustier) vient de donner naissance à une petite fille, Gloria.

Lire la suite...