ÉGALEMENT SUR LES ÉCRANS


LARA JENKINS

Soixante ans et des poussières (de regrets)

Lara Jenkins (Corinna Harfouch) n'est appréciée ni par ses ex-collègues ni par sa famille (©KMBO Films).
Lara Jenkins (Corinna Harfouch) n'est appréciée ni par ses ex-collègues ni par sa famille (©KMBO Films).

Une femme qui a fait de l'exigence et de la rigueur les leitmotivs de sa vie professionnelle et familiale se retrouve, le jour de ses 60 ans, confrontée au bilan de son existence: tout cela était-il bien nécessaire? A-t-elle réussi ou raté sa vie? C'est la question que se pose le personnage principal du film allemand LARA JENKIS, sombre et raffiné.

Comme tous les autres matins, Lara débute sa journée par une cigarette et une tasse de thé. Mais ce n'est pas une journée ordinaire: elle a 60 ans et c’est le premier concert donné par son fils Viktor, pianiste et compositeur.

Lire la suite...


LE CAS RICHARD JEWELL

Clint Eastwood rend hommage au héros d'Atlanta en 1996

Richard Jewell (Paul Walter Hauser, à droite) est soutenu par son avocat (Sam Rockwell) et par sa mère (Kathy Bates) (©Claire Folger/Warner Bros.).
Richard Jewell (Paul Walter Hauser, à droite) est soutenu par son avocat (Sam Rockwell) et par sa mère (Kathy Bates) (©Claire Folger/Warner Bros.).

Pendant trois jours il fut un héros, avant d'être accusé et finalement innocenté. Dans son nouveau film LE CAS RICHARD JEWELL, Clint Eastwood rend hommage à celui qui sauva la vie de dizaines de personnes en découvrant la bombe des Jeux olympiques d'Atlanta en 1996.

Le réalisateur américain, 89 ans et presque autant de films (dont 38 derrière la caméra), s'attache, ces dernières années, à saluer le courage de héros américains en racontant leur histoire vraie.

Dans AMERICAN SNIPER (2014), il dressait le portrait du tireur d'élite de la marine américaine Chris Kyle et montrait ses missions en Irak au début des années 2000. Dans SULLY (2016), il racontait comment le pilote d'un Airbus avait sauvé la vie de ses passagers en effectuant un amerrissage d'urgence sur le fleuve Hudson à New York en 2009. Et dans LE 15H17 POUR PARIS (2018), il rendait hommage aux trois Américains qui avaient maîtrisé un terroriste à bord du train Thalys Amsterdam-Paris en 2015.

Lire la suite...


TOUT PEUT CHANGER

Manifeste féministe à Hollywood 

Intervenante dans le film, l'actrice Geena Davis en est aussi la coproductrice (©Alba Films).
Intervenante dans le film, l'actrice Geena Davis en est aussi la coproductrice (©Alba Films).

Le sous-titre du film pose la question: "Et si les femmes comptaient à Hollywood?". Le documentaire TOUT PEUT CHANGER est un manifeste qui dénonce la sous-représentation des femmes dans le cinéma américain, à tous les niveaux.

Le film, 5e documentaire du réalisateur Tom Donahue, alterne les extraits de films, les panneaux explicatifs avec chiffres et graphiques, et les témoignages de dizaines de personnalités d'Hollywood, notamment les actrices Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sharon Stone, Jessica Chastain ou Chloë Grace Moretz.

Lire la suite...


LE PRINCE OUBLIÉ

Omar SY, papa conteur

Pritprout le méchant (François Damiens, à gauche) et le Prince (Omar Sy): ennemis mais complices (©Julien Panié/Pathé Films).
Pritprout le méchant (François Damiens, à gauche) et le Prince (Omar Sy): ennemis mais complices (©Julien Panié/Pathé Films).

Pour un enfant, "grandir est la plus belle des aventures", lit-on sur l'affiche. Mais pour ses parents, ce n'est pas de tout repos: c'est ce que raconte le film LE PRINCE OUBLIÉ, avec Omar Sy en vedette.

C'est le nouveau film de Michel Hazanavicius, qui fait preuve d'un bel éclectisme dans sa carrière de réalisateur: tour à tour deux comédies d'action loufoques (les deux 0SS 117 en 2006 et 2009), un film muet en noir et blanc couvert d'Oscars et de César (THE ARTIST, 2011), un drame poignant sur la guerre en Tchétchénie (THE SEARCH, 2014), un biopic audacieux sur Jean-Luc Godard (LE REDOUTABLE, 2017), et maintenant cette comédie familiale en forme de conte fantastique.

Lire la suite...


#JESUISLÀ

Chabat là-bas

Après plusieurs jours passés à l'intérieur de l'aéroport de Séoul, Alain Chabat devient une vedette des réseaux sociaux coréens (©Gaumont).
Après plusieurs jours passés à l'intérieur de l'aéroport de Séoul, Alain Chabat devient une vedette des réseaux sociaux coréens (©Gaumont).

Les réseaux sociaux c'est bien beau, mais ce n'est pas la vraie vie. Alain Chabat s'en aperçoit en croyant à une aventure amoureuse avec une Coréenne rencontrée sur Instagram dans #JESUISLÀ, une attachante comédie sentimentale.

C'est le nouveau film d'Éric Lartigau après LA FAMILLE BÉLIER, son gros succès qui a attiré 7,4 millions de spectateurs fin 2014 et début 2015. Auparavant il avait réalisé des comédies comme MAIS QUI A TUÉ PAMELA ROSE (2003) et UN TICKET POUR L'ESPACE (2005) avec le duo comique Kad Merad/Olivier Baroux, le très drôle PRÊTE-MOI TA MAIN (2006) avec Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg, et un film plus personnel et plus grave, L'HOMME QUI VOULAIT VIVRE SA VIE (2010) avec Romain Duris.

Lire la suite...


LA DERNIÈRE VIE DE SIMON

Le garçon deux-en-un

Simon (à gauche) partage un gros secret avec ses nouveaux amis Thomas et Madeleine (©Jour2Fête Distribution).
Simon (à gauche) partage un gros secret avec ses nouveaux amis Thomas et Madeleine (©Jour2Fête Distribution).

Un orphelin de 8 ans doté d'un pouvoir secret grandit dans une famille en prenant la place d'un autre: c'est le point de départ du film familial mais fantastique LA DERNIÈRE VIE DE SIMON.

L'histoire commence comme une chronique familiale toute simple. En Bretagne, Simon, qui vit dans un orphelinat, se fait deux nouveaux copains de son âge lors d'une sortie avec d'autres enfants de la région: Thomas et sa petite sœur Madeleine. Les parents de ceux-ci l'invitent souvent à la maison, et les trois enfants deviennent vite inséparables, Simon trouvant ainsi une famille d'accueil tous les week-ends.

Lire la suite...


UN JOUR SI BLANC

Le suspense islandais, c'est chaud !

Le grand-père (Ingvar Sigurdsson) protège sa petite-fille de 8 ans (©Urban Distribution).
Le grand-père (Ingvar Sigurdsson) protège sa petite-fille de 8 ans (©Urban Distribution).

Un policier islandais veuf découvre que sa femme avait un amant et veut en savoir plus: il y a du suspense, mais pas seulement, dans le film UN JOUR SI BLANC.

On est loin de Reykjavik, dans une petite ville perdue de la campagne islandaise. Dans le brouillard à couper au couteau, au milieu de nulle part, une voiture sort de la route et tombe dans le ravin. On apprendra plus tard que dans cet accident est morte la femme du commissaire de police local, Ingimundur.

Celui-ci, entouré de sa famille, a du mal à faire son deuil. Il suit régulièrement des séances avec un psy, s'est mis en congé mais revoit régulièrement ses deux collègues policiers, est occupé à construire une maison pour sa fille mariée et mère de deux enfants. Sa petite-fille Salka, 8 ans, intelligente et drôle, est la prunelle de ses yeux et elle adore son grand-mère.

Lire la suite...


LES TRADUCTEURS

Thriller dans le monde de l'édition

Lambert Wilson est furax: un pirate informatique le fait chanter (©Magali Bragard/Mars Films).
Lambert Wilson est furax: un pirate informatique le fait chanter (©Magali Bragard/Mars Films).

L'espionnage industriel ne concerne pas que l'aviation, l'automobile ou la téléphonie, il peut toucher aussi le monde de l'édition. Le film du réalisateur français Régis Roinsard LES TRADUCTEURS est un thriller sur fond de publication d'un best-seller international.

L'éditeur français Eric Angstrom (Lambert Wilson) s'apprête à sortir le troisième tome de la trilogie Dedalus, dont les deux premiers ont été des best-sellers mondiaux. L'auteur est français mais anonyme, du genre Émile Ajar ou Elena Ferrante, et le secret est bien gardé (ce qui n'est pas sans rappeler le récent film LE MYSTÈRE HENRI PICK, avec Fabrice Luchini).

Lire la suite...


SCANDALE

Trio féminin pour film féministe

Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie (de gauche à droite): trio de choc féminin pour ce film féministe (©Metropolitan Films).
Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie (de gauche à droite): trio de choc féminin pour ce film féministe (©Metropolitan Films).

Quelques mois avant l'affaire Weinstein, il y eut l'affaire Fox News. En juillet 2016, le fondateur et président de la chaîne américaine d'information, Roger Ailes, a été contraint à la démission, 10 jours après une plainte pour harcèlement sexuel déposée par l'une des vedettes de la chaîne. Ce sont ces faits réels que raconte le film SCANDALE, avec trois actrices en tête d'affiche: Nicole Kidman, Charlize Theron et Margot Robbie.

Le titre original du film est Bombshell, qu'on peut traduire par "bombe", "obus" ou, au sens figuré, par "choc", "grosse surprise". L'affaire fit en effet grand bruit aux États-Unis, même si elle passa plus inaperçue en France. Elle est survenue en pleine campagne pour l'élection présidentielle qui se solda par l'élection de Donald Trump.

Lire la suite...


LE PHOTOGRAPHE

Comédie sentimentale à l'indienne

Miloni l'étudiante (Sanya Malhotra, à gauche) accepte de se faire passer pour la petite amie de Rafi le photographe (Nawazuddin Siddiqui) (©Le Pacte).
Miloni l'étudiante (Sanya Malhotra, à gauche) accepte de se faire passer pour la petite amie de Rafi le photographe (Nawazuddin Siddiqui) (©Le Pacte).

Dans le cinéma indien, il n'y a pas que Bollywood. Ainsi une jolie comédie sentimentale –dans laquelle on ne chante pas et on ne danse pas pendant trois heures sur une histoire à l'eau de rose– sort ce mercredi 22 janvier sur les écrans français: LE PHOTOGRAPHE.

Sur certaines affiches, le synopsis est drôle et tient en deux phrases: "Sa grand-mère vient rencontrer sa fiancée… Il a trois jours pour la trouver!". Le film raconte en effet l'histoire de Rafi, villageois pauvre venu vivre à Bombay et devenu photographe pour touristes afin de gagner sa vie et de rembourser la dette de son père pour racheter la maison familiale dans son village natal.

Lire la suite...


ADORATION

La fuite de deux adolescents qui s'aiment

Gloria (Fantine Harduin) et Paul (Thomas Gioria) s'enfuient loin des adultes (©The Jokers Films).
Gloria (Fantine Harduin) et Paul (Thomas Gioria) s'enfuient loin des adultes (©The Jokers Films).

Deux adolescents mentalement instables tombent amoureux et s'enfuient dans la forêt pour échapper au monde des adultes dans ADORATION, le sixième long-métrage du réalisateur belge Fabrice Du Welz.

Paul est un garçon de 14 ans solitaire et un peu simple, qui vit avec sa mère près de la clinique psychiatrique dans laquelle celle-ci travaille, en pleine forêt, au milieu d'un grand parc. C'est un garçon sensible, introverti, en manque de compagnie malgré l'amour de sa mère et dont le seul ami est un oiseau tombé du nid et apprivoisé qui vit sur son épaule.

Un jour, dans le parc, il fait la connaissance d'une fille de son âge, Gloria, à la belle robe rouge, nouvelle patiente de la clinique, qui se dit orpheline. "Elle est malade dans sa tête, dangereuse", prévient la mère de Paul. "Il faut que tu gardes tes distances. C'est pas ta copine". La directrice de la clinique en rajoute: "Elle voit des choses que personne ne voit. Elle est dans un monde un peu parallèle".

Lire la suite...


1917

Faux plan-séquence, vrai chef d'oeuvre

Les soldats britanniques Blake (Dean Charles Chapman, à gauche) et Schofield (George MacKay) sont envoyés pour une mission dangereuse sur le front de l'Ouest, le 6 avril 1917 (©UPI).
Les soldats britanniques Blake (Dean Charles Chapman, à gauche) et Schofield (George MacKay) sont envoyés pour une mission dangereuse sur le front de l'Ouest, le 6 avril 1917 (©UPI).

C'est un film de guerre, mais pas tout à fait comme les autres. 1917 est un grand moment de cinéma: son réalisateur, le Britannique Sam Mendès, a filmé à la manière d'un long plan-séquence, pour donner au spectateur l'illusion de vivre deux heures de guerre en temps réel.

Il a réalisé les deux derniers James Bond, SKYFALL en 2012 (peut-être le meilleur de tous) et 007 SPECTRE en 2015, qui commençait par un plan-séquence (c’est-à-dire sans coupure) de cinq minutes. Il a voulu pousser plus loin la virtuosité technique en imaginant un film entier tout en plan-séquence: le film de guerre 1917, avec comme scénario la mission périlleuse de deux soldats anglais envoyés à travers les lignes de front de la Première guerre mondiale pour acheminer un courrier de la plus haute importance.

Lire la suite...


SELFIE

On vit une époque (numérique) formidable

Blanche Gardin interprète une mère de famille influenceuse qui médiatise la maladie orpheline de son fils sur la Toile (©Apollo Films).
Blanche Gardin interprète une mère de famille influenceuse qui médiatise la maladie orpheline de son fils sur la Toile (©Apollo Films).

"De l’influence du numérique sur les honnêtes gens": c'est le sous-titre du film SELFIE, qui se moque avec un humour acerbe de la façon dont Internet, les nouvelles technologies, les applications et les réseaux sociaux ont envahi notre vie quotidienne et en prennent le contrôle.

Le film se compose de cinq sketches qui dénoncent, sur le ton de la comédie grinçante mais avec une belle acuité, plusieurs travers 2.0 de la société actuelle. "Nous ressemblons tous un peu à ces personnages déboussolés plongés dans la sauvagerie des réseaux sociaux et ne sachant plus à quel Dieu se vouer. Le numérique est notre nouvelle idole! Il était donc urgent de nous moquer de nous", explique l'un des initiateurs du projet, Julien Sibony, co-producteur et co-scénariste.

Lire la suite...


JE NE RÊVE QUE DE VOUS

Le dernier amour de Léon Blum

Jeanne Reichenbach (Elsa Zylberstein) fut le dernier amour de Léon Blum (Hippolyte Girardot) et l'accompagna dans les moments difficiles de la guerre (©Rezo Films).
Jeanne Reichenbach (Elsa Zylberstein) fut le dernier amour de Léon Blum (Hippolyte Girardot) et l'accompagna dans les moments difficiles de la guerre (©Rezo Films).

On connaît la vie politique de Léon Blum (1872-1950), on est moins au courant de sa vie privée et de ses trois épouses. C'est la dernière, qui lui voua un amour dévoué depuis son adolescence, que met en lumière le film JE NE RÊVE QUE DE VOUS, du réalisateur Laurent Heynemann.

Juin 1940, à Bordeaux. Dans la France en débâcle, Jeanne Reichenbach, 41 ans, laisse son deuxième mari et son fils de 17 ans partir pour New York et décide de rester en France auprès de l'homme qu'elle aime depuis l'adolescence et qui a 27 ans de plus qu'elle: Léon Blum.

"Vous êtes juive et riche, deux défauts dans la France qu'on nous promet", lui dit-il en lui conseillant de s'exiler elle aussi. Mais rien n'y fait, elle ne veut pas partir. D'autant que Blum, député, ancien président du Conseil pendant le Front populaire, n'a pu s'envoler comme prévu pour Alger et va être arrêté et emprisonné par le gouvernement de Vichy. Avec d'autres anciens ministres, il doit être jugé par la Cour suprême de justice, créée par Pétain, pour désigner les responsables politiques de la guerre.

Lire la suite...


UNDERWATER

Alien + Abyss

Vincent Cassel constate que Kristen Stewart est blessée. Mais dans le fond, ce n'est pas si grave (©20th Century Fox).
Vincent Cassel constate que Kristen Stewart est blessée. Mais dans le fond, ce n'est pas si grave (©20th Century Fox).

"Dans l’espace, personne ne vous entend crier", disait en 1979 le slogan du film mythique de Ridley Scott ALIEN, LE 8ÈME PASSAGER. Au fond de l'océan non plus, peut-on ajouter plus de 40 ans après, à propos du film UNDERWATER.

Kristen Stewart et Vincent Cassel sont les deux têtes d'affiche de ce film de science-fiction, d'action, de suspense et d'horreur qui se situe dans une station de forage et laboratoire sous-marin installés dans la Fosse des Mariannes en plein océan Pacifique, à 8.000 kilomètres de la terre ferme et à 11.000 mètres de profondeur.

Un tremblement de terre secoue cette exploitation minière conçue pour abriter pendant des mois jusqu'à 60 personnes. Tout explose, l'eau envahit le moindre espace, et bientôt il ne reste que six survivants: le capitaine Lucien, chef de la station (Vincent Cassel), l'ingénieur Norah Price (Kristen Stewart), et quatre autres techniciens (trois hommes et une femme).

Lire la suite...


NINA WU

#MeToo taïwanais

L'actrice Wu Ke-Xi, qui interprète ici le personnage de Nina Wu, a également écrit le scénario du film (©Épicentre Films).
L'actrice Wu Ke-Xi, qui interprète ici le personnage de Nina Wu, a également écrit le scénario du film (©Épicentre Films).

Inspiré de l'affaire Weinstein, le film NINA WU, présenté en mai dernier à Un Certain Regard, la section officielle parallèle du Festival de Cannes, raconte l'histoire d'une actrice de Taïwan obligée de subir les humiliations d'un réalisateur et d'un producteur de cinéma.

C'est le cinquième long-métrage de Midi Z, 37 ans, réalisateur taïwanais originaire de Birmanie. Mais le scénario a été écrit par Wu Ke-Xi, 36 ans, qui interprète également le rôle principal et s'est inspirée de sa propre histoire. "Le mouvement #MeToo m’a amenée à me renseigner sur le syndrome de stress post-traumatique. J’ai pris conscience que j’en avais souffert moi-même dix ans auparavant. Figurante sur le tournage d’un spot publicitaire, j’ai été humiliée par le réalisateur", raconte-t-elle.

Lire la suite...


L'ART DU MENSONGE

Ian McKellen et Helen Mirren, le chat et la souris

Helen Mirren et Ian McKellen se rencontrent: qui va le plus mentir à l'autre? (©Warner Bros).
Helen Mirren et Ian McKellen se rencontrent: qui va le plus mentir à l'autre? (©Warner Bros).

Tout le monde le sait: mentir, c'est tout un art. Ian McKellen et Helen Mirren en donnent la preuve et jouent au chat et à la souris dans L'ART DU MENSONGE, thriller psychologique et sentimental.

On est à Londres, en 2009. Roy Courtnay (Ian McKellen) est un escroc professionnel qui a une nouvelle cible: Betty McLeish (Helen Mirren), récemment devenue veuve, dont la fortune s'élève à trois millions de livres. Tous deux se rencontrent via un site internet et, bientôt, à cause d'une blessure au genou –son premier mensonge–, Roy s'installe dans la chambre d'ami de la villa de Betty en banlieue.

Son but est simple: siphonner l'argent de sa victime en ouvrant un compte commun. Peu à peu en effet, il réussit à construire une relation de confiance, voire d'amitié, avec Betty. Celle-ci semble la victime idéale, et son petit-fils s'inquiète de cette situation. Mais il ne faut pas se fier aux apparences…

Lire la suite...