ÉGALEMENT SUR LES ÉCRANS


AMORE MIO

Deux soeurs

Lola (Alysson Paradis, à gauche), son fils et sa sœur Margaux (Élodie Bouchez) vont vivre quelques jours ensemble et se retrouver (©Urban Distribution).
Lola (Alysson Paradis, à gauche), son fils et sa sœur Margaux (Élodie Bouchez) vont vivre quelques jours ensemble et se retrouver (©Urban Distribution).

La vie plus forte que la mort. À l'occasion d'un deuil, deux sœurs qui ne se voyaient plus prennent la route et apprennent à se connaître et renouent les liens entre elles: c'est le scénario d'AMORE MIO (ce mercredi 1er février sur les écrans), le joli premier film de l'acteur Guillaume Gouix.

Lola (Alysson Paradis) vient de perdre dans un accident son compagnon, motard et père de leur fils de 8 ans. Mais, perturbée par le chagrin et la colère, elle refuse d’assister à son enterrement.

Sur le chemin du cimetière, elle convainc sa grande sœur Margaux (Élodie Bouchez) de les emmener, elle et son fils, loin de la cérémonie. "Je veux juste rouler. Je veux qu'on roule. S'il te plaît…", lui dit-elle, expliquant: "Je ne supporte pas la compassion".

Lire la suite...


RETOUR À SÉOUL

À la recherche de ses racines coréennes

Freddie (Park Ji-min), une Française de 25 ans adoptée quand elle était bébé, revient en Corée et recherche ses parents biologiques (©Les Films du Losange).
Freddie (Park Ji-min), une Française de 25 ans adoptée quand elle était bébé, revient en Corée et recherche ses parents biologiques (©Les Films du Losange).

Une jeune Française de 25 ans d'origine coréenne, adoptée quand elle était bébé, retourne pour la première fois dans le pays où elle est née, et part à la recherche de ses parents biologiques: c'est le thème du film RETOUR À SÉOUL (ce mercredi 25 janvier sur les écrans), du réalisateur franco-cambodgien Davy Chou.

"C’est la thématique universelle de l’identité. Qui suis-je? Quelle est ma place? Où me situer par rapport aux autres?", dit-il. Pour le personnage principal le film n'est pas seulement prétexte à une recherche de ses racines, mais de son identité.

Lire la suite...


BABYLON

Tant qu'il y aura des films...

Le film s'ouvre par une longue séquence décrivant une fête démesurée dans le manoir d'un producteur d'Hollywood, à laquelle s'invite la jeune actrice Nelly LaRoy (Margot Robbie), qui veut devenir une star (©Paramount Pictures).
Le film s'ouvre par une longue séquence décrivant une fête démesurée dans le manoir d'un producteur d'Hollywood, à laquelle s'invite la jeune actrice Nelly LaRoy (Margot Robbie), qui veut devenir une star (©Paramount Pictures).

Et si, pour bien commencer l'année, vous preniez un bain de cinéma de trois heures? Avec son dernier film BABYLON (ce mercredi 18 janvier sur les écrans), le petit génie du cinéma américain, Damien Chazelle, réalisateur de LA LA LAND, fait une déclaration d'amour au septième art, un hommage ému et émouvant, flamboyant, époustouflant d'inventivité artistique et de maîtrise technique.

Il a choisi pour cela l'époque des années 20, au moment de la création d'Hollywood dans le désert de Los Angeles et du passage du cinéma muet au cinéma parlant, en racontant l'histoire de trois protagonistes inspirés de personnages réels.

Lire la suite...


LA LIGNE

Relation mère-fille chaotique

Entre la mère (Valeria Bruni Tedeschi, à gauche) et la fille (Stéphanie Blanchoud), les relations sont tendues (©Bandita Films/Diaphana Distribution).
Entre la mère (Valeria Bruni Tedeschi, à gauche) et la fille (Stéphanie Blanchoud), les relations sont tendues (©Bandita Films/Diaphana Distribution).

La mère et sa fille sont au bord de la crise de nerfs et finissent par y plonger: ce sont les conséquences d'une relation très chaotique que raconte le film LA LIGNE (ce mercredi 11 janvier sur les écrans), de la réalisatrice suisse Ursula Meier.

Au générique de début, au ralenti, on voit l'incident qui déclenche tout: pour une raison qu'on ignore, Margaret (Stéphanie Blanchoud), 35 ans, gifle violemment sa mère Christina (Valérie Bruni Tedeschi), dont la tête heurte le piano. Deux hommes présents, membres de la famille, ont du mal à maîtriser la jeune furie.

Lire la suite...


CET ÉTÉ-LÀ

Les vacances de deux fillettes très attachantes

Dune (Rose Pou-Pellicer, à droite) retrouve sa meilleure amie Mathilde (Juliette Havelange) pour les vacances (©Magali Bragard/Trésor Films/StudioCanal).
Dune (Rose Pou-Pellicer, à droite) retrouve sa meilleure amie Mathilde (Juliette Havelange) pour les vacances (©Magali Bragard/Trésor Films/StudioCanal).

C'est la meilleure manière de commencer l'année au cinéma: CET ÉTÉ-LÀ, qui sort ce mercredi 4 janvier, est un agréable film familial empreint de tendresse, de nostalgie et d'humour, avec comme personnages principaux deux fillettes effrontées, pétillantes et sympathiques.

Le film est réalisé par Éric Lartigau, à qui l'on doit ces dernières années des comédies particulièrement réussies tournant autour du thème de la famille, comme PRÊTE-MOI TA MAIN (2006) avec Charlotte Gainsbourg, le gros succès LA FAMILLE BÉLIER (2014) avec la chanteuse Louane, et plus récemment le délicieux  #JESUISLÀ (2020) avec Alain Chabat.

Lire la suite...


LES BANSHEES D'INISHERIN

L'île de l'ennui

Pour Padraic (Colin Farrell, à gauche) et Colm (Brendan Gleeson), c'est la fin d'une longue amitié (©The Walt Disney Company).
Pour Padraic (Colin Farrell, à gauche) et Colm (Brendan Gleeson), c'est la fin d'une longue amitié (©The Walt Disney Company).

On s'ennuie sur l'île d'Inisherin, au large de la côte ouest de l'Irlande. Mais pas autant que les futurs spectateurs du film LES BANSHEES D'INISHERIN (ce mercredi 28 décembre sur les écrans), film déprimant et triste qui raconte la fin d'une longue amitié entre deux des habitants de l'île.

On est en 1923, au loin sévit la guerre civile irlandaise. Sur l'île d'Inisherin, le pub est la seule distraction, où se retrouvent tous les jours à la même heure les deux meilleurs-amis-du-monde, Padraic (Colin Farrell) et Colm (Brendan Gleeson). Le premier vend le lait de ses vaches et est connu pour sa gentillesse et son caractère simple et facile, le second est plus ombrageux, intello: il compose de la musique.

Lire la suite...


LE PARFUM VERT

Une comédie d'espionnage entre Tintin et Hitchcock

Claire, dessinatrice de BD (Sandrine Kiberlain), et Martin, acteur de la Comédie-Française (Vincent Lacoste), sont embarqués dans une aventure qui les dépasse et les inquiète (©Bizibi/Diaphana Distribution).
Claire, dessinatrice de BD (Sandrine Kiberlain), et Martin, acteur de la Comédie-Française (Vincent Lacoste), sont embarqués dans une aventure qui les dépasse et les inquiète (©Bizibi/Diaphana Distribution).

Sandrine Kiberlain et Vincent Lacoste forment un couple inédit lancé à la poursuite d'une mystérieuse organisation européenne d'extrême-droite dans LE PARFUM VERT (ce mercredi 21 décembre sur les écrans), une comédie policière qui mélange avec habileté l'humour et le suspense.

C'est le troisième film du réalisateur français Nicolas Pariser, 48 ans, qui a su créer une ambiance entre les albums de Tintin et les films d'Hitchcock, double influence dont il ne se cache pas: "Cela a commencé lorsque je me suis replongé dans la lecture des albums de Tintin, que j’avais déjà lus à plusieurs périodes importantes de ma vie".

Lire la suite...


AVATAR: LA VOIE DE L'EAU

Retour à Pandora

Une grande partie de cet AVATAR-2 se déroule dans l'eau (©20th Century Studios).
Une grande partie de cet AVATAR-2 se déroule dans l'eau (©20th Century Studios).

Cela valait le coup d'attendre un peu. Treize ans après avoir réalisé le plus grand succès de l'histoire du cinéma, le Canadien James Cameron donne une suite à son phénoménal AVATAR (2009): film le plus attendu de l'année, AVATAR: LA VOIE DE L'EAU déferle sur les écrans français depuis ce mercredi 14 décembre, et la vague va tout balayer.

Le film dure plus longtemps qu'un match de Coupe du monde avec prolongations et tirs au but, mais on en redemande: pendant plus de trois heures on en prend plein les yeux et l'on se dit que c'est un spectacle à aller voir dans une salle, si possible en 3D, et non sur un écran de télévision ou en streaming sur un ordinateur.

Lire la suite...


STELLA EST AMOUREUSE

Année du bac, premier amour et découverte des Bains-Douches

À 17 ans, Stella (Flavie Delangle) est amoureuse pour la première fois (©Atelier de production/KMBO).
À 17 ans, Stella (Flavie Delangle) est amoureuse pour la première fois (©Atelier de production/KMBO).

Est-on sérieux quand on a 17 ans? Oui et non. L'héroïne du film STELLA EST AMOUREUSE (ce mercredi 14 décembre sur les écrans) prépare son bac mais vit son premier amour. Et ne veut pas choisir entre le lycée et les boîtes de nuit.

Ce film empreint de charme et de nostalgie, en grande partie autobiographique, est réalisé par Sylvie Verheyde, 55 ans: c'est la suite de son film de 2008 STELLA, dans lequel elle évoquait déjà ses jeunes années à travers l'histoire d'une fillette parisienne de 11 ans qui entrait en sixième à la fin des années 70.

Lire la suite...


LES BONNES ÉTOILES

Bébé à vendre (et émotions à revendre)

Sang-hyun (Song Kang-ho, à droite) et son fils adoptif Dong-soo (Gang Dong-won) tentent de trouver des parents au bébé de Su-jin (Lee Ji-eun, à gauche), qui ne veut pas l'élever (©Metropolitan FilmExport).
Sang-hyun (Song Kang-ho, à droite) et son fils adoptif Dong-soo (Gang Dong-won) tentent de trouver des parents au bébé de Su-jin (Lee Ji-eun, à gauche), qui ne veut pas l'élever (©Metropolitan FilmExport).

En 2018, le cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda remportait la Palme d'or du Festival de Cannes pour son film UNE AFFAIRE DE FAMILLE. Quatre ans après, son dernier film LES BONNES ÉTOILES (sur les écrans ce mercredi 7 décembre), sensible et attachant, pourrait porter le même titre car il s'intéresse aussi aux relations familiales et à la bonté des gens ordinaires qui essayent d'aider les autres.

Mais cette fois-ci, l'histoire ne se passe pas au Japon mais en Corée du Sud voisine. C'est la première fois que le réalisateur japonais y tourne, avec des acteurs locaux.

À Busan, ville portuaire du sud-est du pays, par une nuit pluvieuse, une jeune femme abandonne son nouveau-né près d'une "boîte à bébés", installée à l'extérieur d'un orphelinat. Avant que les employés de l'établissement ne s'en aperçoivent, le bébé est récupéré illégalement par deux hommes.

Lire la suite...


FUMER FAIT TOUSSER

Une bonne tranche de rigolade

Benzène (Gilles Lellouche) est fier d'avoir pêché un gros poisson (©Gaumont).
Benzène (Gilles Lellouche) est fier d'avoir pêché un gros poisson (©Gaumont).

Pour ceux qui aiment l'humour absurde et les films rigolos qui se dégustent sans prise de tête, voici une courte comédie (1h20) sans queue ni tête mais pas sans arrière-pensée sur l'avenir de la planète: FUMER FAIT TOUSSER, la dernière fable potache et déjantée de Quentin Durieux, sur les écrans ce mercredi 30 novembre.

Après un générique sur la chanson de Serge Gainsbourg Dieu est un fumeur de havanes, le film commence par un combat entre une tortue géante en caoutchouc et les cinq membres de la "Tabac Force", des justiciers en collants bleus moulants qui luttent contre les méchants, en général, et les méfaits du tabac, en particulier.

Lire la suite...


LE MENU

Flop chef

Le célèbre chef Slowik (Ralph Fiennes) et son équipe ont préparé pour leurs convives un menu raffiné à l'occasion d'un dîner très spécial (©20th Century Studios).
Le célèbre chef Slowik (Ralph Fiennes) et son équipe ont préparé pour leurs convives un menu raffiné à l'occasion d'un dîner très spécial (©20th Century Studios).

Dans LE MENU, le film du réalisateur britannique Mark Mylod (ce mercredi 23 novembre sur les écrans), une douzaine de riches clients dînent dans un restaurant sélect. Mais la soirée va se révéler très spéciale, et au déroulement très inattendu.

C'est un dîner sur invitation, à 1.250 dollars par personne. Douze riches convives prennent un bateau et débarquent sur une île privée dans un restaurant isolé où les attendent le très réputé chef Slowik (Ralph Fiennes) et son équipe de cuisiniers, maîtres d'hôtel, sommeliers et serveurs.

Lire la suite... 


UNE COMÉDIE ROMANTIQUE

Laborieux rabibochage

Après une absence de trois ans et demi, César (Alex Lutz) essaye de revenir dans la vie de Salomé (Golshifteh Farahani), mais ce n'est pas gagné d'avance (©Marie-Camille Orlando/ Alba Films).
Après une absence de trois ans et demi, César (Alex Lutz) essaye de revenir dans la vie de Salomé (Golshifteh Farahani), mais ce n'est pas gagné d'avance (©Marie-Camille Orlando/ Alba Films).

"Je reviens te chercher", pourrait-il lui glisser à l'oreille. Mais pas question d'ajouter "Je savais que tu m'attendais", car ce n'est pas vrai. Après une longue séparation, Alex Lutz essaye de se rabibocher avec Golshifteh Farahani dans le film UNE COMÉDIE ROMANTIQUE, qui sort ce mercredi 16 novembre sur les écrans. Mais ce ravivage de la flamme amoureuse est lourd et laborieux, comme cette comédie romantique à moitié réussie –et donc à moitié ratée.

César a quitté Salomé il y a trois ans et demi, refusant de s'attacher. Musicien fauché, il prétend revenir de New York (mais c'est faux). Il squatte l'appartement de son frère, chante dans la rue, se console avec ses potes dans un bar de Montmartre. On lui a volé ses affaires, il n'a pas d'argent ni de logement, on ne sait pas trop d'où il sort.

Lire la suite...


L'INNOCENT

Pour le plaisir

Abel (Louis Garrel) et sa meilleure amie Clémence (Noémie Merlant) se retrouvent engagés dans une aventure à rebondissements (©Les Films des Tourelles/Ad Vitam).
Abel (Louis Garrel) et sa meilleure amie Clémence (Noémie Merlant) se retrouvent engagés dans une aventure à rebondissements (©Les Films des Tourelles/Ad Vitam).

C'est l'un des films les plus agréables et les plus réussis de la rentrée, un bonbon sucré au goût effervescent. L'INNOCENT (ce mercredi 12 octobre sur les écrans), quatrième film réalisé par l'acteur Louis Garrel, mélange subtilement l'humour d'une comédie, le suspense d'une histoire policière et l'émotion d'un film sentimental et familial.

Louis Garrel y interprète lui-même le rôle principal, celui d'Abel, un jeune veuf, guide dans un aquarium de Lyon, qui adore sa mère Sylvie (Anouk Grinberg) mais s'inquiète pour elle. Ancienne actrice, elle donne des cours de comédie à des détenus en prison et, pour la troisième fois en 10 ans, est tombée amoureuse de l'un d'eux, Michel (Roschdy Zem).

Lire la suite...