ÉGALEMENT SUR LES ÉCRANS


L'ORDRE MORAL

L'histoire vraie d'une bourgeoise portugaise rebelle

Maria Adelaide (Maria de Medeiros) décide de s'enfuir avec son jeune amant, son chauffeur Manuel (Joao Pedro Mamede), et de se cacher avec lui (©Alfama Films).
Maria Adelaide (Maria de Medeiros) décide de s'enfuir avec son jeune amant, son chauffeur Manuel (Joao Pedro Mamede), et de se cacher avec lui (©Alfama Films).

Elle a sa page Wikipédia mais uniquement en portugais. Peu connue hors de son pays, Maria Adelaide Coelho da Cunha, grande bourgeoise du début du XXe siècle qui fit scandale en s'enfuyant avec son chauffeur et amant, fait l'objet d'un film dans lequel l'actrice Maria de Medeiros joue son rôle: L'ORDRE MORAL.

En 1918, elle a 48 ans. Elle est propriétaire du journal Diário de Notícias qu'a fondé son mari et que dirige son mari, un poète et essayiste devenu directeur de la rédaction. Tous deux ont un fils de 25 ans qui travaille également au journal.

Lire la suite...


ÉLÉONORE

Au nom du frère

Éléonore devient l'assistante d'Harold, éditeur de romans érotiques (©ARP Sélection).
Éléonore devient l'assistante d'Harold, éditeur de romans érotiques (©ARP Sélection).

Ne jamais laisser les autres décider de sa vie: c'est le message du film ÉLÉONORE, dans lequel l'humoriste Nora Hamzawi joue une jeune femme de caractère qui tente de se libérer des conseils bienveillants de sa famille. L'histoire est en grande partie autobiographique mais concerne son grand frère Amro Hamzawi, le réalisateur du film.

À 34 ans, Éléonore n'a toujours pas trouvé sa voie. Elle a essayé en vain de publier son premier roman, alterne petits boulots de serveuse et séjours à Pôle Emploi, voit un psy qui ne l'aide pas vraiment à avancer, et a une vie sentimentale proche du néant.

Lire la suite... 


AILLEURS

Pas mieux qu'ici

L'île sur laquelle a échoué le petit garçon est peuplée d'animaux parfois bizarres (©Septième Factory).
L'île sur laquelle a échoué le petit garçon est peuplée d'animaux parfois bizarres (©Septième Factory).

C'est un OVNI parmi les sorties cinéma de la semaine: AILLEURS, dessin animé venu de Lettonie, angoissant, muet, pratiquement sans scénario, sort sur les écrans français ce mercredi 23 septembre.

Dès le début on voit bien que ce ne sera pas une franche rigolade. Un jeune garçon se réveille suspendu à un arbre par son parachute après semble-t-il un accident d’avion, dans un désert fait de bandes noires et de terre volcanique. Au loin une énorme forme menaçante s’approche de lui: une espèce de monstre noir, translucide, qui a deux trous blancs à la place des yeux.

Le monstre libère le garçon de son parachute, et le gamin s'enfuit en courant. Le monstre le suit en marchant.

Lire la suite... 


LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT

Hommes, femmes, mode d'emploi

L'amour, c'est compliqué: on peut aimer deux personnes à la fois (©Xavier Lambours/Moby Dick Films/Pyramide Distribution).
L'amour, c'est compliqué: on peut aimer deux personnes à la fois (©Xavier Lambours/Moby Dick Films/Pyramide Distribution).

"Le véritable amour ne se soucie que du bonheur de l'autre" et est donc, dans l'idéal, désintéressé. C'est l'une des répliques du film LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT, le nouveau long-métrage d'Emmanuel Mouret qui poursuit ses réflexions sur le sentiment amoureux et sa complexité.

Le film a reçu le "Label Cannes 2020", c’est-à-dire qu'il aurait été présenté en sélection officielle sur la Croisette en mai dernier si le Festival de Cannes n'avait pas été annulé pour cause de Covid-19.

Le film commence à la campagne, près d'Avignon, dans une grande maison où Daphné (Camélia Jordana) est en vacances avec son compagnon, François (Vincent Macaigne). Mais celui-ci, chef de chantier, est retenu quelques jours à Paris et Daphné se retrouve seule pour accueillir Maxime (Niels Schneider), le cousin de François, qu'elle n'a jamais rencontré.

Lire la suite...


LA DARONNE

Isabelle Huppert se lance dans le trafic de drogue

Isabelle Huppert navigue entre police des stups et petits dealers de banlieue (©Guy Ferrandis/Le Pacte).
Isabelle Huppert navigue entre police des stups et petits dealers de banlieue (©Guy Ferrandis/Le Pacte).

Entre polar et comédie, Isabelle Huppert se lance dans le trafic de drogue en banlieue parisienne dans le film LA DARONNE, présenté en janvier dernier au Festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez.

Elle y interprète le rôle de Patience Portefeux, interprète judiciaire franco-arabe spécialisée dans les écoutes téléphoniques pour la brigade des Stups. Elle a deux grandes filles, depuis vingt ans elle rembourse les dettes de son escroc de mari décédé à l'âge de 34 ans, et elle entretient une relation amoureuse avec son chef (Hippolyte Girardot).

Lire la suite...


ROCKS

Mes meilleures amies

Rocks (au centre, avec des dreadlocks) sait pouvoir compter sur ses meilleures amies (©Haut-et-court).
Rocks (au centre, avec des dreadlocks) sait pouvoir compter sur ses meilleures amies (©Haut-et-court).

À Londres, une adolescente immigrée tente de résister à l'adversité, aidée de ses copines de classe sans lesquelles elle ne peut se sortir la tête de l'eau: c'est le scénario de ROCKS, un joli film réaliste et délicat de la cinéaste britannique Sarah Gavron.

Rocks, 15 ans, d'origine nigériane, vit à Londres avec sa mère et son petit frère dans dans un immeuble d'un quartier quelconque. Son père est mort quand elle avait 4 ans. Elle fait partie de la classe moyenne, ni riche, ni pauvre, travaille plutôt bien à l'école, adore sa mère et son frère.

Lire la suite...


POLICE

Le cas de conscience de trois flics ordinaires 

Erik, Virginie, Aristide (Grégory Gadebois, Virginie Efira, Omar Sy, de gauche à droite): trois flics ordinaires placés dans une situation qui ne l'est pas (©StudioCanal).
Erik, Virginie, Aristide (Grégory Gadebois, Virginie Efira, Omar Sy, de gauche à droite): trois flics ordinaires placés dans une situation qui ne l'est pas (©StudioCanal).

Les policiers sont des êtres humains comme les autres. Pour ceux qui en doutaient, c'est le message du nouveau film d'Anne Fontaine, POLICE, qui raconte les états d'âme de trois flics ordinaires, un couple formé par Omar Sy et Virginie Efira et un collègue interprété par Grégory Gadebois, confrontés à un cas de conscience.

Virginie (Virginie Efira) est l'une des rares femmes d'un commissariat parisien. Elle voulait être patineuse quand elle était petite, mais elle est flic. Mariée depuis 7 ans à un mari violent, elle a un enfant de 18 mois. C'est une femme forte, qui fait du judo et ne s'en laisse pas compter. Elle est enceinte et a pris rendez-vous pour avorter.

Lire la suite...


EMA

Danse moderne et désir de maternité

Ema (Mariana Di Girolamo) et Gaston (Gael García Bernal) forment un couple mouvementé (©Potemkine Films).
Ema (Mariana Di Girolamo) et Gaston (Gael García Bernal) forment un couple mouvementé (©Potemkine Films).

Les tourments conjugaux et le désir inassouvi de maternité d'une jeune femme sont au centre d'EMA, le nouveau film du talentueux réalisateur chilien Pablo Larrain, dont le biopic sur Jackie Kennedy en 2016, JACKIE, avait été très remarqué.

Ema (Mariana Di Girolamo) est une jeune danseuse d'un ballet moderne mariée à Gaston (Gael García Bernal), un chorégraphe de renom plus âgé qu'elle. Leurs relations sont mouvementées, orageuses, tour à tour empreintes de passion et de froideur.

Gaston est un chorégraphe avant-gardiste, sûr de lui et charismatique, qui contrôle sa troupe avec autorité mais est contesté par les danseurs, qui le trouvent dépassé et loin des nouvelles attitudes de ceux qui dansent spontanément dans la rue. Dans son couple aussi cela ne se passe pas très bien, Ema se joignant à la contestation d'autres danseuses qui veulent des chorégraphies plus authentiques.

Lire la suite...


ANTIGONE

Mon frère, ma bataille

La jeune actrice Nahéma Ricci interprète Antigone, qui veut sauver son frère (©Ligne-7/Les Alchimistes Distribution).
La jeune actrice Nahéma Ricci interprète Antigone, qui veut sauver son frère (©Ligne-7/Les Alchimistes Distribution).

C'est l'histoire d'une jeune fille qui veut sauver son frère et qui, pour cela, enfreint la loi. Le film québécois ANTIGONE, librement inspiré de la tragédie grecque de Sophocle, se déroule dans le Canada d'aujourd'hui avec comme personnages principaux les membres d'une famille d'immigrés algériens.

Antigone, 16 ans, a immigré au Québec avec sa grand-mère, sa sœur et ses deux frères, après l'assassinat de ses parents en Kabylie pendant la guerre civile algérienne. C'est une adolescente brillante, au parcours sans accroc. Elle est première de sa classe et a un gentil petit ami au lycée, avec qui elle fait des virées en scooter et mange des sushis.

Lire la suite...


PETIT PAYS

La guerre civile Hutus-Tutsis vue par les yeux d'un enfant 

Le jeune Djibril Vancoppenolle interprète Gabriel, le personnage principal du film (©Pathé).
Le jeune Djibril Vancoppenolle interprète Gabriel, le personnage principal du film (©Pathé).

Tout le monde a entendu parler du génocide au Rwanda qui fit 800.000 morts entre avril et juillet 1994. Mais on connaît moins la guerre civile, également entre Hutus et Tutsis, que vécut, quelques mois auparavant, le pays voisin, le Burundi. C'est dans ce contexte que se situe le film PETIT PAYS, du réalisateur français Éric Barbier.

Le film est l'adaptation du livre autobiographique du slameur-rappeur Gaël Faye, qui obtint en 2016 le Prix Goncourt des lycéens. Âgé aujourd'hui de 37 ans, il y raconte comment il a vécu ces évènements avant d'être contraint de s'installer en France peu après, à l'âge de 13 ans.

Lire la suite...


THE CROSSING

Adolescence hongkongaise

Peipei (Huang Yao, à gauche) et sa meilleure amie Jo (Carmen Soup), deux ados d'un lycée de Hong Kong, rêvent d'aller passer Noël au Japon (©3LFilms).
Peipei (Huang Yao, à gauche) et sa meilleure amie Jo (Carmen Soup), deux ados d'un lycée de Hong Kong, rêvent d'aller passer Noël au Japon (©3LFilms).

Les petits trafics entre Hong Kong et Shenzhen vus au travers de l'émancipation d'une jeune adolescente: c'est ce que raconte THE CROSSING, premier long-métrage de la réalisatrice chinoise Bai Xue.

Même si les autorités chinoises ont décidé ces derniers temps de mettre Hong Kong au pas, la ville bénéficie toujours d'un statut spécial depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. Il existe donc toujours une frontière intérieure entre Hong Kong et Shenzhen, la grande ville chinoise située à son nord. Des douaniers et des policiers surveillent les allers et venues des habitants des deux villes, dans les deux sens.

Lire la suite...


DAWSON CITY: LE TEMPS SUSPENDU

Les films disparus de la Ruée vers l'or 

La ville de Dawson a vu sa population passer de quelques centaines à 40.000 habitants au moment de la Ruée vers l'or à la fin du XIXe siècle (©Théâtre du Temple).
La ville de Dawson a vu sa population passer de quelques centaines à 40.000 habitants au moment de la Ruée vers l'or à la fin du XIXe siècle (©Théâtre du Temple).

À travers l'histoire d'une petite ville du grand nord canadien envahie par les chercheurs d'or à la fin du XIXe siècle, c'est une émouvante plongée dans l'histoire des débuts du cinéma muet que propose le film DAWSON CITY: LE TEMPS SUSPENDU. Réalisé en 2016 et diffusé sur Arte en 2017, ce documentaire américain avait été présenté à la Cinémathèque et au Centre Pompidou et sort pour la première fois en salles le 5 août.

Il raconte les conséquences de l'étonnante découverte faite en 1978 à Dawson, petite ville de 1.500 habitants du Territoire du Yukon, dans le nord-ouest du Canada, située à 560 kilomètres au sud du cercle polaire arctique, non loin de la frontière avec l'État américain de l'Alaska. Lors de travaux destinés à construire un centre de loisirs, le conducteur d’une pelleteuse fit surgir de terre des centaines de bobines de films miraculeusement conservées dans le sol gelé.

Lire la suite...


THE CLIMB

L'amitié, c'est comme le vélo

Kyle (Kyle Marvin, au centre) et Mike (Michael Angelo Covino, à droite) se connaissent depuis l'enfance mais leur amitié va être mise à l'épreuve (©Topic Studios/Metropolitan Films).
Kyle (Kyle Marvin, au centre) et Mike (Michael Angelo Covino, à droite) se connaissent depuis l'enfance mais leur amitié va être mise à l'épreuve (©Topic Studios/Metropolitan Films).

C'est le film le plus sympa du moment et, par les temps qui courent, cela fait du bien. THE CLIMB a reçu l'an dernier en mai le prix "Coup de cœur du jury" d'Un Certain Regard (la section parallèle officielle du Festival de Cannes), et en septembre le Prix du jury du Festival du film américain de Deauville.

C'est l'histoire d'une belle amitié masculine. Kyle et Mike sont les deux meilleurs amis du monde depuis l'enfance, bien que de caractères très différents. Kyle est gentil, cherche toujours à apaiser les esprits et à arrondir les angles, se fait souvent avoir, est aimé de sa famille. Mike, au contraire, solitaire, est égoïste et égocentré, parfois odieux et grossier, et cache sa timidité et un bon fond derrière un comportement un peu brusque.

Lire la suite...


MADRE

À la recherche du fils disparu

Elena (Marta Nieto) rencontre Jean (Jules Porier), un adolescent qui a l'âge de son fils disparu (©Manolo Pavon/Le Pacte).
Elena (Marta Nieto) rencontre Jean (Jules Porier), un adolescent qui a l'âge de son fils disparu (©Manolo Pavon/Le Pacte).

Quoi de pire, pour une mère, que de perdre son jeune enfant? C'est l'une des questions que pose MADRE, thriller psychologique du jeune et talentueux réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen.

Le film débute par un plan-séquence de 14 minutes d'une intensité dramatique comme en voit peu au cinéma. Dans un appartement espagnol, en début de soirée, en hiver, Elena reçoit un coup de fil de son fils de 6 ans, Ivan, parti en vacances avec son père. Le gamin appelle d'une plage française et explique d'une petite voix angoissée qu'il est tout seul et que son père a disparu.

Il est perdu, il ne sait pas sur quelle plage il est, et explique à sa mère qu'un inconnu s'approche. Il n'y a personne d'autre sur la plage. "Cours, Ivan, cours! (…) Cache-toi, vite!", lui hurle sa mère au téléphone. Avant que la batterie du portable du gamin ne rende l'âme et que la communication ne se coupe…

Lire la suite...


TIEMPO DESPUÈS

Le monde d'après –encore après, bien après

En l'an 9177, le roi, dans son manteau d'hermine et avec sa massue de carton-pâte, exerce toujours son pouvoir arbitraire (©Tamasa Distribution).
En l'an 9177, le roi, dans son manteau d'hermine et avec sa massue de carton-pâte, exerce toujours son pouvoir arbitraire (©Tamasa Distribution).

Après la pandémie de Covid-19, à quoi ressemblera le monde d'après? On n'en sait rien. Mais beaucoup plus loin dans le futur, par exemple dans sept siècles, il ne sera pas très différent du monde d'aujourd'hui: c'est ce que raconte le film espagnol TIEMPO DESPUÈS.

C'est le dernier film du réalisateur José Luis Cuerda, décédé le 4 février dernier des suites d'un AVC, à l'âge de 72 ans. Peu connu du grand public à l'étranger, il était vénéré par les cinéphiles espagnols depuis son film AMANECE, QUE NO ES POCO (L’aube, c’est pas trop tôt), un film choral fait d'humour absurde et de narration surréaliste.

Lire la suite...


DIVORCE CLUB

Michaël Youn badine avec l'humour

Divorcé comme lui, Patrick (François-Xavier Demaison, à droite) propose à son ami Ben (Arnaud Ducret) d'ouvrir un club VIP pour divorcés, hommes et femmes (©SND).
Divorcé comme lui, Patrick (François-Xavier Demaison, à droite) propose à son ami Ben (Arnaud Ducret) d'ouvrir un club VIP pour divorcés, hommes et femmes (©SND).

Il paraît que les deux mois de confinement en France ont multiplié chez les couples les envies de séparation et de divorce. C'est donc le moment d'aller voir le nouveau film réalisé par Michaël Youn, DIVORCE CLUB, qui aspire à devenir la comédie de l'été.

Après avoir créé la surprise en remportant les deux principales récompenses (Grand Prix et Prix de la presse) au Festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez en janvier dernier, le film devait sortir le 25 mars mais, coronavirus oblige, débarque finalement dans les salles ce mardi 14 juillet. Une bonne occasion de rire, en cette période où tout ce qui remonte le moral est bon à prendre.

Lire la suite...


MON NINJA ET MOI

Enfants de tous pays

Alex et son nouvel ami, le Ninja qui parle, vont s'aider mutuellement (©Alba Films).
Alex et son nouvel ami, le Ninja qui parle, vont s'aider mutuellement (©Alba Films).

L'exploitation des enfants en Asie: ce sujet grave est abordé, entre autres, dans un dessin animé danois qui allie le sérieux et le divertissement, les moments de réflexion et les séquences humoristiques, MON NINJA ET MOI.

Le film commence dans un hangar de Thaïlande où des enfants, régulièrement frappés à coups de bâtons, fabriquent à la chaîne des poupées ninjas. L'importateur norvégien de ces jouets, un certain Phillip Eppermint, mèche blonde et air méprisant, visite le hangar et, mécontent, tabasse à mort un des gamins-esclaves.

Lire la suite...


TOUT SIMPLEMENT NOIR

Black Lives Matter franco-loufoque

Jean-Pascal Zadi (à droite) est conseillé par l'humoriste Fary, qui joue son propre rôle dans le film (©Gaumont).
Jean-Pascal Zadi (à droite) est conseillé par l'humoriste Fary, qui joue son propre rôle dans le film (©Gaumont).

L'acteur et réalisateur Jean-Pascal Zadi apporte sa pierre au débat actuel sur le racisme dans la société française en interprétant et réalisant son premier long-métrage TOUT SIMPLEMENT NOIR. Mais il le fait en maniant l'humour et le second degré dans un faux documentaire loufoque où de nombreuses personnalités apparaissent dans leur propre rôle.

Jean-Pascal Zadi interprète un personnage qui lui ressemble dans la vie: JP, 38 ans, ancien rappeur, acteur raté, humoriste connu sur les réseaux sociaux, marié et père d'un jeune enfant. Militant, il déplore la place des Noirs dans les films français et les rôles stéréotypés qu'on leur attribue souvent: dealers, violeurs, islamistes...

Lire la suite...