JUILLET AOÛT

Le bel été mouvementé de deux soeurs

Luna Lou (à gauche) et Alma Jodorowsky interprètent les deux soeurs qui passent les vacances dans le Sud puis en Bretagne (©Mathieu Morelle/Karé Productions).
Luna Lou (à gauche) et Alma Jodorowsky interprètent les deux soeurs qui passent les vacances dans le Sud puis en Bretagne (©Mathieu Morelle/Karé Productions).

C'est dur d'être parent, mais c'est sympa. C'est dur d'être ado, mais ça passera. C'est dur d'être une famille, mais c'est si bon. Le film JUILLET AOÛT est une agréable comédie familiale estivale qui raconte les vacances de deux jeunes sœurs partagées entre leur père et leur mère.

C’est l’été, les vacances, les familles migrent et se recomposent. Laura, 14 ans, et Joséphine, 17 ans, partent avec leur mère (Pascale Arbillot) dans le Sud pour le mois de juillet. Elles y retrouvent le compagnon de leur mère (Patrick Chesnais), dans sa villa dont les travaux autour de la piscine ne sont pas terminés. Laura cache à tout le monde un petit secret scolaire qui ne va pas tenir longtemps. Joséphine fait des rencontres sur le port et tombe amoureuse d'un beau garçon aux amis peu fréquentables. Et leur mère apprend une nouvelle inattendue…

Juillet passe vite, la cohabitation entre ados et adultes se passe plus ou moins bien, et arrive le mois d'août. Les deux filles vont alors chez leur père (Thierry Godard), en Bretagne où les attendent le crachin, les algues sur les rochers à marée basse, les crèpes au sarrasin et les leçons de voile. Elles ne sont pas les seules à avoir leurs petits secrets, leur père en a aussi. Mais dans l'immédiat, il s'agit de régler un petit problème qui risque de gâcher les vacances: l'amoureux juilletiste de Joséphine réapparaît pour un mois d'août plus mouvementé que prévu…

"Juillet Août est le récit d’apprentissage de Joséphine et Laura, mais d’une certaine façon, tous les personnages vivent un moment charnière de leur existence. Dans le monde d’aujourd’hui, il n’y a pas d’âge pour le récit d’apprentissage...", explique le réalisateur, Diastème, Patrick Asté de son vrai nom.

Ecrivain, metteur en scène de théâtre, c'est son troisième long métrage de cinéma après la comédie dramatique LE BRUIT DES GENS AUTOUR en 2008 et un film très différent l'an dernier, UN FRANÇAIS, histoire d'un skinhead d'extrême droite qui se détache peu à peu de ses idées radicales. Le film avait déclenché la polémique sur les réseaux sociaux et plusieurs avant-premières avaient été annulées par crainte d'incidents avec des activistes d'extrême droite.

Avec JUILLET AOÛT, Diastème passe à un sujet plus familial, "pour le plaisir de faire une comédie, un genre que j’aime et qui n’est pas toujours bien traité. (…) Et plus largement, après UN FRANÇAIS, m’intéresser aux rapports amoureux, capter de la tendresse entre les personnages, être dans quelque chose de doux, m’entourer de personnages que j’aime".

Le ton est léger, jamais dramatique malgré quelques rebondissements et un petit suspense qui n'est pas le meilleur du film, la psychologie des personnages est bien posée, les tourments des adultes comme des deux sœurs sont finement décrits et le tout donne un film d'été agréable à voir, au goût sucré.

Aux côtés des trois acteurs principaux qui sont impeccables (notamment Patrick Chesnais, toujours au top), les deux gamines apportent beaucoup de dynamisme au film: la petite Luna Lou, naturellement effrontée, et la grande Alma Jodorowsky, 24 ans dans la vraie vie, égérie de Lancôme depuis 2014 et petite-fille du cinéaste et écrivain d'origine chilienne Alejandro Jodorowsky.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

"La mer, c'est comme l'amour: il ne faut pas y aller comme un bourrin (…), il faut prendre son temps, s'apprivoiser" (un moniteur de voile).

 

JUILLET AOÛT

(France, 1h36)

Réalisation: Diastème

Avec Patrick Chesnais, Pascale Arbillot, Thierry Godard

(Sortie le 13 juillet 2016)


Lire cet article et d'autres papiers cinéma, ainsi que toute l'actualité en temps réel, sur FranceSoir.fr