HUNGER GAMES: LA RÉVOLTE (PARTIE-2)

En bout de course

La dernière flèche de Jennifer Lawrence (©Metropolitan FilmExport)
La dernière flèche de Jennifer Lawrence (©Metropolitan FilmExport)

Cette fois ça y est. L'ultime épisode de la saga HUNGER GAMES est arrivé et avec lui le dénouement d'aventures qui ont passionné des millions de fans à travers le monde et déjà rapporté près d'un milliard de dollars.

Un dénouement en deux parties car HUNGER GAMES: LA RÉVOLTE PARTIE-2 est le quatrième film (le troisième réalisé par Francis Lawrence), alors que la saga littéraire de Suzanne Collins à  leur origine ne comporte que trois livres. Un seul film n'aurait pas suffi à mettre en scène cet épilogue, mais un deuxième était peut-être beaucoup.

Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) avait fait naître l'espoir et la contestation au royaume totalitaire de Panem dans les deux premiers épisodes (HUNGER GAMES et HUNGER GAMES: L'EMBRASEMENT). Dans LA RÉVOLTE PARTIE-1, elle avait embrasé la rébellion en devenant son symbole et un outil de propagande: le geai moqueur (le titre original du film est MOKINGJAY).

Le temps est donc venu pour le combat final d'unifier les derniers des 13 districts, de marcher sur le Capitole et, pour Katniss, enfin de se venger du président Snow (Donald Sutherland). Mais ceux qui s'attendraient à une dernière bataille épique avec des combattants par centaines risquent d'être déçus. Le film reste exclusivement centré sur Katniss, ses états d'âme et son hésitation entre les deux hommes de sa vie: Peeta (Josh Hutcherson) et Gale (Liam Hemsworth).

Des sujets un peu mélos, mais plutôt bien amenés. L'héroïne réalise que tuer pour survivre dans l'arène des Hunger Games n'est pas comme tuer dans une guerre, est débordée par son statut de geai moqueur. On retrouve une nouvelle fois la Katniss dépassée par ce qu'elle incarne, lassée d'être toujours un pion alors qu'elle veut se battre pour assouvir sa vengeance et protéger ceux qu'elle aime.

Cette succession de discussions sur le sens de la vie et de la mort lasse un peu et Jennifer Lawrence, toujours juste, n'a pas non plus à forcer son talent. Ce sont plutôt les rôles de Julianne Moore (Alma Coin, le leader de la résistance) et Donald Sutherland, bien interprétés, qui apportent de la profondeur. Ils auraient pu être aidés par Philip Seymour Hoffman, mais l'acteur est décédé pendant le tournage et ses apparitions sont donc limitées.

Le tout est bien émaillé de bonnes scènes d'action, un peu trop annoncées. Le président Snow a en effet piégé avec la technologie futuriste des Hunger Games la route qui mène au Capitole. De nouveaux défis pour Katniss et ses amis.

Reste que le dénouement tant annoncé se fait attendre dans cet épilogue. Mais comme dans le précédent film, le scénario prend un nouveau souffle dans la dernière demi-heure. Mieux vaut cependant pour en profiter ne pas avoir lu le livre.

Victor Lefebvre


LA PHRASE

"Leur avancée sera la célébration de la souffrance"  (Donald Sutherland, qui a piégé la route des rebelles jusqu'au Capitole).


HUNGER GAMES- LA RÉVOLTE: PARTIE-2

("The Hunger Games- Mockingjay: Part-2") (États-Unis, 2h17)

Réalisation: Francis Lawrence

Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth

(Sortie le 18 novembre 2015)


Lire cet article et d'autres papiers cinéma, ainsi que toute l'actualité en temps réel, sur FranceSoir.fr