FREE LOVE

Mariage pour tous dans le New Jersey

Julianne Moore et Ellen Page amoureuses: une histoire vraie portée à l'écran (©Bac Films).
Julianne Moore et Ellen Page amoureuses: une histoire vraie portée à l'écran (©Bac Films).

C'est une histoire vraie, qui a marqué la lutte des partisans du mariage gay aux Etats-Unis. Dans FREE LOVE, Julianne Moore et Ellen Page interprètent un couple de lesbiennes qui s'est battu pour l'égalité des sexes dans le New Jersey.

Laurel Hester (Julianne Moore) a une quarantaine d'années, au début des années 2000, quand elle rencontre, au club de volley, Stacie Andree (Elle Page), qui a la moitié de son âge. "Je suis bien plus vieille que toi", lui dit-elle, mais cela n'a pas d'importance, les deux femmes tombent amoureuses et décident de vivre ensemble.

Plus que la différence d'âge, c'est le métier de Laurel qui pose problème: depuis 23 ans elle est inspecteur de police à Ocean County, sur la côte nord-est américaine, et a toujours caché à ses collègues son homosexualité. "Dans la police, c'est dur d'être une femme. Alors, une lesbienne...", explique-t-elle à sa jeune compagne.

Toutes les deux s'installent dans une maison avec chien et jardin, se font discrètes. Laurel continue à exercer avec brio son métier de flic, Stacie a trouvé du travail dans un garage où elle démonte des moteurs de voiture. Mais leur amour et leur vie commune vont subir un choc, qui va les inciter à sortir de l'ombre: Laurel apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du poumon en phase terminale.

Dès lors, elle va se battre pour que sa retraite de policière soit versée à Stacie après sa mort, afin que celle-ci puisse garder leur maison, comme pour les couples hétérosexuels. Les autorités locales refusent. Le combat des deux femmes ne fait alors que commencer, avec le soutien des partisans du mariage gay de l'association Garden State Equality (Garden State est le surnom de l'Etat du New Jersey) et de son leader, militant juif gay excentrique (Steve Carell), qui vont faire accélérer les choses en mobilisant la presse locale et nationale.

Laurel (décédée en février 2006 à 49 ans) et Stacie obtiendront finalement gain de cause, prélude à l'autorisation du mariage pour tous dans le New Jersey fin 2013 et dans tout le pays en juin dernier, par une décision historique de la Cour suprême.

"J’ai une admiration sans borne pour Laurel et Stacie. Elles étaient d’un courage hallucinant: la plupart des gens ne s’engageraient pas dans ce genre de combat. C’est une histoire profondément humaine, et quand on décèle l’humanité d’une histoire, on est en mesure de s’attacher à des

personnages qui n’ont pas le même point de vue que vous. Je me suis sentie très honorée de participer à ce projet", explique Ellen Page. L'actrice de 28 ans, qui s'est fait connaître en jouant une ado qui tombe enceinte dans JUNO (2007) et par son rôle de Shadowcat dans les X-MEN, milite depuis des années pour les droits des lesbiennes et avait fait son coming out en février 2014.

Julianne Moore, 55 ans, a elle aussi souvent interprété des rôles de femmes fortes, et est très émouvante en malade du cancer -un rôle qui aurait pu lui valoir une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice si elle ne l'avait pas déjà obtenu l'an dernier avec STILL ALICE, où elle interprétait une linguiste atteinte de la maladie d'Alzheimer, autre personnage réel.

C'est Ron Nyswaner, le scénariste de PHILADELPHIA (premier film hollywoodien à montrer l'impact social du sida, et qui valut à Tom Hanks en 1994 le premier de ses deux Oscars), qui a signé ici le scénario de FREE LOVE. "Il existe un documentaire sur le même sujet, si bien qu’on voulait s’engager dans une démarche différente et s’adresser à un plus large public. Notre objectif n’était pas de

dépeindre cet univers tel qu’il était, mais tel qu’il existait à travers le regard de Laurel

et Stacie", explique le réalisateur Peter Sollett, aux précédents films passés relativement inaperçus (LONG WAY HOME en 2003, UNE NUIT À NEW YORK en 2009), qui a su ici habilement jouer de la corde émotionnelle, dans une réalisation classique et avec un peu d'humour apporté par le personnage de Steve Carell.

Jean-Michel Comte

 

LA PHRASE

"Dans la police, c'est dur d'être une femme. Alors, une lesbienne..." (Julianne Moore).

 

FREE LOVE

("Freeheld") (États-Unis, 1h44)

Réalisation: Peter Sollett

Avec Julianne Moore, Ellen Page, Steve Carell

(Sortie le 10 février 2016)


Lire cet article et d'autres papiers cinéma, ainsi que toute l'actualité en temps réel, sur FranceSoir.fr