CONJURING: LES DOSSIERS WARREN

Ça fait peur

Il se passe des choses étranges dans la maison des Perron (©Warner Bros)
Il se passe des choses étranges dans la maison des Perron (©Warner Bros)

Ce qui fait le plus peur, c'est que c'est tiré d'une histoire vraie.
C'est beaucoup moins drôles que SOS-FANTÔMES, beaucoup moins effrayant que L'EXORCISTE, mais ça fait froid dans le dos, quand même...
Dans les années 70, Lorraine et Ed Warren, couple de catholiques pratiquants, se sont construit une réputation aux Etats-Unis et dans le monde en étudiant (et parfois en résolvant) plusieurs centaines de cas de possession et de phénomènes paranormaux, dont la célèbre histoire d'Amityville portée deux fois à l'écran.
Ed, ancien militaire et ancien policier (interprété ici par Patrick Wilson), décédé en 2006 à 79 ans, s'était spécialisé dans les matériels d'écoute et avait pris goût aux fonctions de démonologue et d'exorciste. Lorraine (Vera Farmiga), 86 ans, qui apparaît en vrai au début du film, façon documentaire, faisait jouer ses dons de médium. Tous deux organisaient des conférences pour expliquer les phénomènes paranormaux.
C'est leur histoire, mi-documentaire mi-fiction, que raconte CONJURING, en se concentrant sur un autre cas, celui d'Harrisville, dans l'Etat de Rhode Island (côte nord-est des Etats-Unis). Les Perron, un couple avec cinq filles, décide de s'installer dans une grande maison à la campagne --mais le chien de la famille refuse de pénétrer dans la nouvelle demeure.
La plus jeune des cinq filles trouve une étrange boîte à musique. La famille découvre sous la maison une étrange cave. Les horloges de la maison se bloquent étrangement toutes les nuits à 3h07. C'est sûr, y'a quelque chose d'étrange dans cette bicoque...
Quand les premiers phénomènes paranormaux deviennent inquiétants, voire violents, la famille fait appel aux Warren. Qui vont mettre toute leur énergie à étudier, résoudre et combattre le phénomène. Mais sera-ce suffisant?...
Le réalisateur James Wan (qui s'est fait une petite réputation avec SAW, INSIDIOUS, et qui signera bientôt le 7e volet de FAST AND FURIOUS) n'a rien inventé en matière de films d'horreur. Toutes les bonnes ficelles sont là: portes qui s'ouvrent toutes seules en couinant, coups frappés dans les murs, fillette somnambule, jeu de cache-cache, vent qui souffle dans les branches, cachettes, caves, doubles fonds, tableaux qui tombent tout seuls, tonnerre et éclairs –et tout cela de nuit, bien sûr.
La musique aide aussi à créer l'ambiance. Une musique sombre et lancinante, crispante. Et quand elle cesse subitement, on peut être sûr qu'il va se passer quelque chose dans les trois secondes.
Facile, mais efficace. Ça fait vraiment peur, même si on n'est pas obligé d'aimer cela, et encore moins d'y croire. Les acteurs sont convaincants, la reconstitution des années 70 est soigneuse, et après la séance, le soir de retour chez soi, dans son lit, on n'a pas envie d'éteindre la lumière tout de suite...
Jean-Michel Comte

LA PHRASE
''Il y a incontestablement une présence parmi nous...'' (Le personnage de Lorraine Warren).

CONJURING: LES DOSSIERS WARREN
(''The Conjuring'') (États-Unis, 1h50)
Réalisation: James Wan
Avec Vera Farmiga, Patrick Wilson, Ron Livingston
(Sortie le 21 août 2013)