COMME UN AVION

Kayak gagnant pour Bruno Podalydès

Bruno Podalydès pagaie dans le bon sens (©Anne-Françoise Brillot/Why Not Production)
Bruno Podalydès pagaie dans le bon sens (©Anne-Françoise Brillot/Why Not Production)

Une "vraie bouffée d'air frais", une "antidote à la morosité", une "comédie lumineuse qui fait du bien", une "fable joyeuse, drôle et poétique", une "parenthèse enchantée": la presse ne tarit pas d'éloges sur le nouveau film de Bruno Podalydès, COMME UN AVION.

Le film raconte l'histoire d'un quinquagénaire infographiste, Michel (Bruno Podalydès interprète lui-même le rôle), qui a toujours rêvé de piloter un avion et se prend d'une passion pour le kayak, et décide de passer une semaine hors du temps près d'une rivière française.

Après avoir acheté, en cachette de sa femme Rachelle (Sandrine Kiberlain), un kayak à monter soi-même, il pagaie des heures sur son toit, rêve de grandes traversées en solitaire mais ne se décide pas à le mettre à l'eau. C'est Rachelle qui, découvrant tout son attirail, le pousse alors à larguer les amarres.

Michel part enfin sur une jolie rivière inconnue. Il fait une première escale et découvre une guinguette installée le long de la rive. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de la patronne Laetitia (Agnès Jaoui), de la jeune serveuse Mila (Vimala Pons), et de leurs clients ‐dont la principale occupation est de bricoler sous les arbres et boire de l’absinthe. Michel sympathise avec tout ce petit monde, installe sa tente pour une nuit près de la buvette et, le lendemain, a finalement beaucoup de mal à quitter les lieux...

C'est le septième film de Bruno Podalydès, 54 ans, réalisateur notamment de DIEU SEUL ME VOIT, LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE, LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR ou ADIEU BERTHE.

Il met toujours un peu de sa vie personnelle dans ses films, en y assoçiant souvent son frère Denis, qui joue dans tous ses films et participe parfois au scénario. "Je ne peux pas nier la part intime qu’il y a dans chaque film, même si à chaque fois, je me dis: +Au prochain, je tourne la page!", explique-t-il dans une interview à Libération. "Ce qui est intéressant quand je travaille avec mon frère à l’écriture ou quand il joue le premier rôle, c’est qu’il y a un entre-deux, ce n’est tout à fait ni lui, ni moi".

JmC


LA PHRASE

"J'accorde une grande importance au matos" (Bruno Podalydès, qui dit qu'il va partir une semaine, à son frère Denis, qui lui demande si c'est avec tout ce matériel -celui pour faire du kayak).


COMME UN AVION

(France, 1h45)

Réalisation: Bruno Podalydès

Avec Bruno Podalydès, Agnès Jaoui, Sandrine Kiberlain

(Sortie le 10 juin 2015)


Lire cet article et d'autres papiers cinéma, ainsi que toute l'actualité en temps réel, sur FranceSoir.fr