ACTUS CINÉMA: 2E TRIMESTRE 2013


Triomphe des actrices françaises à Cannes

Dimanche 26 mai 2013

Léa Seydoux, Abdellatif Kechiche et Adèle Exarchopoulos unis pour la Palme d'or décernée à LA VIE D'ADÈLE dimanche 26 mai (©capture d'écran Canal+)
Léa Seydoux, Abdellatif Kechiche et Adèle Exarchopoulos unis pour la Palme d'or décernée à LA VIE D'ADÈLE dimanche 26 mai (©capture d'écran Canal+)

Les actrices françaises récompensées: c'est l'impression la plus forte qui ressortira du palmarès du 66e Festival de Cannes, concocté dimanche soir 26 mai par Steven Spielberg et son jury.

En effet Bérénice Bejo a reçu le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans LE PASSÉ, le film en français du réalisateur iranien Asghar Farhadi, tandis qu'Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux ont exceptionnellement été associées au réalisateur Abdellatif Kechiche pour la Palme d'or attribuée à LA VIE D'ADÈLE.

A côté de ses deux actrices en pleurs, le réalisateur franco-tunisien a dédié ce prix à «cette belle jeunesse de France» rencontrée pendant la réalisation de ce film, ainsi qu'à la jeunesse tunisienne. Librement adapté de la bande dessinée de Julie Maroh Le bleu est une couleur chaude, LA VIE D'ADÈLE raconte la passion amoureuse entre deux jeunes filles.

C'est la première Palme d'or française depuis ENTRE LES MURS de Laurent Cantet en 2008. LA VIE D'ADÈLE, cinquième film d'Abdellatif Kechiche (deux fois César du meilleur film pour L'ESQUIVE en 2005 et LA GRAINE ET LE MULET en 2008) sortira dans les salles le 9 octobre.

Le Grand Prix, hiérarchiquement n°2 derrière la Palme d'or, a été attribué à des habitués du palmarès, les frères américains Joel et Ethan Coen pour INSIDE LLEWYN DAVIS.

Petite surprise, le prix d'interprétation masculine est revenu à l'acteur américain Bruce Dern dans NEBRASKA, d'Alexander Payne.

L'Asie est présente au palmarès avec le prix du Jury attribué au Japonais Hirokazu Kore-Eda pour TEL PÈRE, TEL FILS et avec le prix du scénario au Chinois Jia Zhangke pour A TOUCH OF SIN. Enfin l'un des films-chocs, HELI, a vu son réalisateur mexicain Amat Escalante récompensé par le prix de la mise en scène.

La cérémonie de clôture, présentée de manière impeccable par Audrey Tautou, a été marquée par une ovation debout réservée à l'actrice Kim Novak, 80 ans, honorée par le Festival à l'occasion de la présentation de la copie restaurée du film d'Alfred Hitchcock SUEURS FROIDES.

S. P.

Bérénice Bejo, prix d'interprétation féminine pour LE PASSÉ, au côté du réalisateur iranien Asghar Farhadi (©capture d'écran Canal+)
Bérénice Bejo, prix d'interprétation féminine pour LE PASSÉ, au côté du réalisateur iranien Asghar Farhadi (©capture d'écran Canal+)

LE PALMARÈS

Palme d'Or: LA VIE D’ADÈLE, réalisé par Abdellatif Kechiche (France), avec Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux.

Grand Prix: INSIDE LLEWYN DAVIS, réalisé par Ethan et Joel Coen (Etats-Unis).

Prix de la mise en scène: Amat Escalante (Mexique) pour HELI.

Prix du Jury: SOSHITE CHICHI NI NARU (Tel Père, Tel Fils) réalisé par Kore-Eda Hirokazu (Japon).

Prix du scénario: Jia Zhangke (Chine) pour TIAN ZHU DING (A Touch Of Sin).

Prix d'interprétation féminine: Bérénice Bejo (France) dans LE PASSÉ réalisé par Asghar Farhadi (Iran).

Prix d'interprétation masculine: Bruce Dern (Etats-Unis) dans NEBRASKA réalisé par Alexander Payne (Etats-Unis).

Palme d'or du court métrage: SAFE réalisé par Moon Byoung-gon (Corée du Sud).

Caméra d'or du meilleur premier film: ILO ILO réalisé par Anthony Chen (Singapour), présenté dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs.

 

Kim Novak a été acclamée dimanche 26 mai à Cannes (©capture d'écran Canal+)
Kim Novak a été acclamée dimanche 26 mai à Cannes (©capture d'écran Canal+)

Festival de Cannes: 19 films en course pour la Palme

Jeudi 18 avril 2013

Joaquim Phoenix et Marion Cotillard dans THE IMMIGRANT, de James Gray (©Wild Bunch Distribution)
Joaquim Phoenix et Marion Cotillard dans THE IMMIGRANT, de James Gray (©Wild Bunch Distribution)

Qui succédera au film AMOUR, de Michael Haneke, au palmarès du Festival de Cannes? Réponse le dimanche 26 mai, sur le coup de 20h. Les organisateurs de la 66e édition du plus grand festival de cinéma de la planète ont révélé jeudi 18 avril la liste des 19 films retenus en compétition pour la Palme d'or.

Parmi les prétendant, six réalisateurs français:

> François Ozon pour JEUNE ET JOLIE,

> Arnaud des Pallières pour MICHAEL KOHLHAAS,

> Arnaud Desplechin pour JIMMY P.,

> le Franco-Polonais Roman Polanski pour LA VÉNUS À LA FOURRURE,

> le Franco-Tunisien Abdellatif Kechiche pour LA VIE D'ADÈLE,

> et Valéria Bruni-Tedeschi, seule femme candidate à la Palme d'or, pour UN CHÂTEAU EN ITALIE.

Dans cette sélection officielle très riche, le cinéma américain sera très attendu cette année avec notamment les films en compétition de Steven Soderbergh (MA VIE AVEC LIBERACE), des frères Ethan et Joel Coen (INSIDE LLEWYN DAVIS), de James Gray (THE IMMIGRANT) et d'Alexander Payne (NEBRASKA).

C'est, comme prévu, le film de l'Australien Baz Luhrmann GATSBY LE MAGNIFIQUE, avec Leonardo DiCaprio, qui fera l'ouverture du Festival, hors-compétition, le mercredi 15 mais. Le film de clôture sera ZULU, du Français Jérôme Salle, réalisateur d'ANTHONY ZIMMER et des deux LARGO WINCH.

Le jury sera présidé par le réalisateur américain Steven Spielberg. Succédant à Bérénice Bejo, c'est Audrey Tautou qui sera la maîtresse de cérémonie des soirées d'ouverture et de clôture.

Parmi les stars attendues sur la Croisette, dans les films en compétition ou dans les sections parallèles: Leonardo DiCaprio, Michael Douglas, Matt Damon, Robert Redford, Tobey Maguire, Forest Whitaker, Orlando Bloom, Ryan Gosling, Joaquin Phoenix, Benicio Del Toro, Mathieu Amalric, Kristin Scott Thomas, Carey Mulligan, Emma Watson, Emmanuelle Seigner, Bérénice Bejo, Léa Seydoux, Charlotte Rampling et Marion Cotillard, entre autres.

Stéphane Piernalin



Jacques Demy, cinéaste enchanteur

Mardi 9 avril 2013

(©Cinémathèque française)
(©Cinémathèque française)

Vingt-trois ans après la mort de Jacques Demy, en 1990, la Cinémathèque française rend hommage au réalisateur de LOLA, PEAU D'ÂNE et des PARAPLUIES DE CHERBOURG par une exposition et une rétrospective de ses films.
L'exposition, présentée jusqu'au 4 août, est intitulée "Le monde enchanté de Jacques Demy". Quelques décors ont été reconstitués, nous plongeant d'enblée dans une ambiance festive et pleine de couleurs, avec du rose, du jaune... On déambule dans des espaces où sont alignés des photos de tournage, des scénarios, des affiches, des dessins, des tableaux (Jacques Demy était aussi photographe et peintre).

On s'arrête devant des écrans sur lesquels sont projetés des extraits de films, mais aussi des séquences réalisées pendant les tournages. On admire trois superbes répliques de robes ayant servi pour le tournage de PEAU D'ÂNE (d'après Charles Perrault), ainsi que la fameuse peau d'âne portée par Catherine Deneuve dans ce film réalisé en 1970, dans lequel jouait aussi Jean Marais.
La réalisation de cette exposition a été rendue possible grâce à Agnès Varda, veuve de Jacques Demy, mais surtout au travail de ses enfants, Mathieu Demy et Rosalie Varda, qui se sont plongés dans les archives du cinéaste d'origine nantaise.
"Je suis très fière de mes enfants", a commenté Agnès Varda lors de la présentation à la presse de cette exposition. "Mathieu et Rosalie ont ressenti ce besoin de transmission. Ils m'ont fait une espèce de complot consenti. Je me sens comme la cerise sur le gâteau."
Né en 1931, Jacques Demy est mort du sida en 1990. Dès LOLA (1960), son premier film réalisé à Nantes, avec Anouk Aimée, ce cinéaste de la Nouvelle Vague fait une entrée fracassante dans le monde du cinéma. Il entre dans la cour des grands quelques années plus tard avec LES PARAPLUIES DE CHERBOURG, une comédie musicale couronnée par la Palme d'or au Festival de Cannes en 1964, et réalisée avec le compositeur Michel Legrand. Celui-ci l'accompagnera d'ailleurs musicalement pour plusieurs films, des DEMOISELLES DE ROCHEFORT (1966) à TROIS PLACES POUR LE 26 (1988), en passant par PEAU D'ÂNE (1970).
Jacques Demy va partager pendant quelques mois les locaux de la Cinémathèque avec un autre réalisateur français récompensé au Festival de Cannes par le trophée le plus convoité, Maurice Pialat, Palme d'or en 1987 pour SOUS LE SOLEIL DE SATAN. Une exposition lui est consacrée jusqu'au 7 juillet. L'occasion pour les cinéphiles de découvrir deux grands cinéastes français.
Pierre-Yves Roger
> Exposition "Le monde enchanté de Jacques Demy": du 10 avril au 4 août 2013